NOUVELLES
22/05/2020 14:11 EDT

Un Noir «n'est pas noir» s'il pense voter Donald Trump, selon Joe Biden

La réplique est rapidement venue de la part de l'équipe de Trump.

ASSOCIATED PRESS

Le candidat démocrate à la Maison-Blanche Joe Biden était accusé de racisme vendredi par l’équipe de son rival Donald Trump après avoir dit à un animateur de radio qu’il n’était “pas Noir” s’il hésitait à voter pour le président républicain en novembre.

L’ancien vice-président américain, 77 ans, a donné une interview à Charlamagne Tha God, une personnalité qui co-présente une émission populaire de radio new-yorkaise, “The Breakfast Club”, diffusée vendredi.

Lorsque Joe Biden dit qu’il doit mettre fin à l’entretien, après quelque 17 minutes, l’animateur lui répond: “Ecoutez, vous devez venir nous voir quand vous viendrez à New York, VP Biden (...). Nous avons plus de questions” avant la présidentielle du 3 novembre.

“Vous avez plus de questions? Je vais vous dire, si vous avez un problème pour décider si vous êtes pour moi ou pour Trump, alors vous n’êtes pas Noir”, lui répond l’ancien vice-président de Barack Obama.

“Ca n’a rien à voir avec Trump, ça a à voir avec le fait que je veux quelque chose pour ma communauté”, enchaîne l’animateur.

Réactions de l’équipe de Trump

L’équipe de Donald Trump a qualifié cet échange de “dégoûtant” sur Twitter, et le fils du milliardaire républicain, Donald Trump Junior, affirmé que Joe Biden avait “une mentalité raciste dégoûtante et déshumanisante”.

“1,3 million de Noirs américains ont déjà voté pour Trump en 2016. Ce matin, Joe Biden a dit à chacun d’entre nous qu’on n’était ‘pas Noirs’ ”, a tweeté Tim Scott, seul sénateur républicain noir.

L’interview se poursuit brièvement après cet échange, Joe Biden rappelant son travail pour renforcer le droit de vote lorsqu’il était sénateur ainsi que le fort soutien dont il bénéficie chez les Noirs, avant de promettre de revenir dans l’émission.

Dans le même entretien, le candidat démocrate dénonce la gestion par l’administration Trump de la pandémie de coronavirus, qui frappe dans plusieurs régions américaines les Noirs de façon disproportionnée: “Cette crise expose au grand jour le racisme institutionnel qui prévaut encore dans notre société”.

Connu pour ses gaffes, Joe Biden est très populaire chez les Noirs, qui l’ont porté vers la victoire dans la primaire démocrate en lui offrant un score écrasant en Caroline du Sud, fin février, lui permettant de revenir en tête de la course dans l’un des retours les plus spectaculaires de l’histoire politique américaine.

La mobilisation de l’électorat noir sera cruciale pour déterminer le vainqueur de l’élection présidentielle du 3 novembre.