Voici comment la pandémie affecte vos selles et comment gérer le tout

Des experts expliquent pourquoi votre transit intestinal peut être chamboulé pendant le confinement.

De la façon dont nous travaillons à notre façon de faire face à un deuil, en passant par ce que nous faisons pour le «plaisir», l’épidémie du coronavirus a eu des répercussions sur tous les aspects de notre vie. Le fait de demeurer à la maison a sans aucun doute modifié notre routine; chez certains, même l’aisance avec laquelle ils font caca a été affectée par la pandémie.

Si vous avez remarqué des changements dans vos selles au cours du mois dernier, vous vous demandez peut-être pourquoi cette fonction biologique — qui est souvent réglée comme une horloge — a commencé à devenir étrange. Il s’avère qu’un certain nombre de facteurs peuvent plonger votre régularité dans le chaos, et, malheureusement, de nombreux changements dus à notre nouveau mode de vie en temps de pandémie ont créé une combinaison parfaite pour des selles imprévisibles et inconfortables.

Pour mieux comprendre exactement pourquoi de telles choses se passent à la salle de bain, le HuffPost s’est entretenu avec des experts en la matière. Vous trouverez ci-dessous quelques raisons pour lesquelles vous pourriez rencontrer ce qu’on pourrait appeler un «caca pandémique».

Votre routine d’exercice a changé

Si vos séances de sport ont été interrompues — ou se sont complètement arrêtées — depuis le début du confinement, vous n’êtes pas seul. Les gyms sont fermés et, selon les endroits, il n’est pas toujours facile de maintenir une distance sociale de 2 m lors d’un jogging. Cette diminution des mouvements physiques peut avoir un effet sur vos selles, c’est-à-dire qu’elles peuvent se produire moins souvent.

«Notre activité est étroitement liée à la régularité intestinale», a déclaré au HuffPost Jean Marie Houghton, gastro-entérologue au UMass Memorial Health Care.

Houghton a ajouté que l’activité physique a tendance à mettre nos intestins en mouvement, c’est pourquoi certains coureurs ont la diarrhée. Le fait de devenir un peu plus sédentaire, ce qui est quelque peu inévitable pour beaucoup d’entre nous, «tend à ralentir les choses», a expliqué Houghton.

Faire de l’exercice a «un gros impact» sur la régularité, a affirmé Mark Donowitz, professeur de médecine à la faculté de médecine de l’Université Johns Hopkins. «C’est le changement le plus important pour beaucoup de gens qui vont normalement travailler et qui font leurs 10 000 pas ou qui vont au gym — rien de tout cela n’est disponible», a-t-il dit.

Heureusement, il existe une tonne de ressources gratuites pour s’entraîner à domicile. Transporter vos séances d’entraînement dans votre appartement ne vous ramènera peut-être pas exactement votre exercice d’avant le confinement, mais cela ne peut pas faire de mal d’essayer.

Vous mangez différemment

Le fait de manger chaque repas à la maison a probablement modifié votre régime alimentaire, que ce soit en engloutissant des tonnes de glucides et de bonbons, en subsistant grâce aux légumes que vous avez cultivés sur le rebord de votre fenêtre, ou en comptant sur les plats à emporter d’un restaurant local.

Ce que nous mangeons influe directement sur notre transit intestinal, donc un changement dans ce qui entre dans notre corps entraînera évidemment un changement dans ce qui en ressort.

«La plupart des gens ont compris ce qui est bon pour la routine intestinale qu’ils veulent avoir et clairement, la nourriture n’est pas aussi disponible (qu’à l’habitude)», a déclaré Donowitz, ajoutant que même si vous avez maîtrisé l’art de planifier vos repas pour avoir des selles parfaites, il est probable que vous n’ayez pas le même accès à cette nourriture qu’auparavant.

«Les fruits et légumes frais sont des laxatifs naturels, et ils ont beaucoup de fibres», a poursuivi Donowitz, «donc si certaines personnes n’en mangent pas, elles peuvent certainement devenir plus constipées.»

Si vous avez du mal à accéder à des produits qui aident à maintenir une régularité intestinale, n’oubliez pas que les surgelés sont tout aussi bons que les articles frais à cet égard, et de nombreuses options en conserve peuvent également faire le travail.

Vous buvez davantage

Quarantinis, 5 à 7 sur Zoom — peu importe ce que vous buvez, cela a probablement un effet sur votre régularité.

«L’alcool en petites quantités peut accélérer la motilité intestinale et provoquer une diarrhée chez certaines personnes, tandis que de grandes quantités peuvent causer de la constipation», a affirmé Houghton.

L’alcool peut également «être un irritant pour l’estomac et les intestins et provoquer des douleurs, des ballonnements et des reflux», a-t-elle ajouté. Si cela vous semble familier, vous pouvez essayer de réduire votre consommation pour voir si vous éprouvez un soulagement.

Vous vous sentez stressé

La pandémie a bouleversé notre monde. Nous avons été extirpés de notre quotidien réconfortant et contraints à adopter une nouvelle routine indésirée — routine à laquelle nous nous adaptons toujours.

Cette «nouvelle normalité» est tout sauf normale, et toute tentative de s’acclimater, de résister ou de simplement «exister» dans ce contexte peut conduire au stress, à l’anxiété, à une peur existentielle profonde, au manque de sommeil, à l’épuisement… c’est selon.

Comme si tout cela ne suffisait pas, les circonstances émotionnellement difficiles peuvent influencer l’état de nos selles. Comme l’a dit Houghton, «les hormones et les neurotransmetteurs engagés dans le stress peuvent affecter la motilité de l’intestin et provoquer une multitude de symptômes», notamment des crampes, de la diarrhée et de la constipation. Woo hoo.

Le stress, il est important de le noter, peut affecter votre régularité intestinale différemment de celle de vos amis ou de votre famille.

«Certaines personnes ont [moins] de selles, d’autres en ont plus», a expliqué Donowitz. «Certaines personnes auront plus de diarrhée, d’autres seront plus constipées.»

Si les choses sont particulièrement difficiles pour vous, vous pourriez trouver un soulagement en utilisant certains médicaments en vente libre. Un supplément de fibres, sous forme de poudre ou non, peut être bénéfique si la constipation est votre problème, a déclaré Donowitz, et des médicaments comme Imodium peuvent être utiles si vous souffrez de diarrhée.

La meilleure chose que vous puissiez faire pour votre propre bien-être est de trouver ce qui vous soulagera. Pour certains, cela peut être de méditer avec une appli quelques minutes par jour; pour d’autres, cela sera de faire une sieste pendant la journée ou d’avoir une conversation téléphonique avec un être cher.

Beaucoup de choses qui venaient régulièrement — comme vos selles et autres — peuvent présentement être perturbées parce que «beaucoup de nos habitudes dépendent d’autres éléments de notre routine, comme notre café du matin [ou] notre promenade matinale», a déclaré Houghton.

Il est peu probable que vous ayez accès à tous ces éléments de votre routine en ce moment, mais concentrez-vous sur ce que vous avez toujours — vos animaux domestiques, votre famille, vos amis, une émission de télévision préférée, une chanson qui améliore votre humeur — et donnez-vous l’espace et le temps afin de profiter de ces choses.

Vos intestins vous en remercieront.

Ce texte initialement publié sur le HuffPost États-Unis a été traduit de l’anglais.

À VOIR AUSSI: Anxiété, colère, frustration, dépression: les étapes psychologiques du confinement