NOUVELLES
09/01/2020 11:32 EST | Actualisé 10/01/2020 07:32 EST

Voici les victimes canadiennes de l'écrasement d'avion en Iran

Au moins cinq personnes vivant au Québec ont péri dans l'écrasement.

Le gouvernement fédéral affirme qu’au moins 63 Canadiens figurent parmi les 176 personnes qui ont été tuées lorsque le vol PS752 du transporteur Ukraine International Airlines s’est écrasé après le décollage près de Téhéran, en Iran.

Des amis et des familles au Canada ont dû consulter une liste de passagers publiée par le transporteur aérien pour savoir si leurs proches figuraient parmi les morts.

Voici un aperçu de certaines des victimes:

Shahab Raana

Shahab Raana avait laissé un bon emploi en Iran pour un avenir meilleur au Canada, selon un de ses amis. Il suivait des cours de langue à Montréal et tentait d’acquérir de l’expérience de travail. Il s’était rendu en Iran sans prévenir les membres de sa famille là-bas, pour leur faire la surprise.

Aida Farzaneh et Arvin Morattab

L’École de technologie supérieure (ÉTS) à Montréal a dit sur Facebook avoir appris avec une très grande tristesse le décès d’Aida Farzaneh, doctorante et chargée de cours au Département de génie de la construction et d’Arvin Morattab, doctorant de l’ÉTS.

Siavash Ghafouri-Azar et Sara Mamani

L’Université Concordia a affirmé que deux de ses anciens étudiants, Siavash Ghafouri-Azar et Sara Mamani, étaient morts dans l’écrasement. Une amie a déclaré que le couple s’était marié en Iran il y a environ une semaine.

Courtoisie Gounash Pirniya/La Presse canadienne
Siavash Ghafouri-Azar et Sara Mamani s'étaient mariés tout récemment.

Mohammad Moeini

Mohammad Moeini, 35 ans, travaillait depuis 2017 comme concepteur mécanique chez BRP à Valcourt, en Estrie.

Masoumeh et Mahdieh Ghavi

Masoumeh Ghavi, âgée de 30 ans, avait été admise en septembre au cycle supérieur du programme de réseautage informatique à l’Université Dalhousie en Nouvelle-Écosse. Elle revenait à Halifax avec sa soeur cadette, Mahdieh, lorsque l’avion s’est écrasé. Mahdieh Ghavi, 20 ans, devait commencer ses études de médecine à Dalhousie plus tard cette année.

Maryam Malek et Fatemeh Mahmoodi

Les deux étudiantes au programme de maîtrise en finance de l’Université Saint Mary’s à Halifax étaient retournées en Iran pour voir leurs proches afin de célébrer la fin du premier semestre universitaire. Mme Malek était au début de la quarantaine et Mme Mahmoodi était au début de la trentaine; elles parlaient trois langues.

Sharieh Faghihi

Dentiste dans une clinique de Halifax depuis 2016, elle enseignait aussi à temps partiel à l’Université Dalhousie. Elle était mariée et mère de deux enfants.

Neda Sadighi

Optométriste au sein d’un nouveau cabinet en banlieue de Toronto, elle était très dévouée envers les personnes démunies, selon ses collègues.

Marzieh “Mari” Foroutan

Après une maîtrise à l’Université de Calgary, “Mari” Foroutan préparait son doctorat à l’Université de Waterloo, en Ontario. Elle était allée visiter sa famille en Iran.

Amir Ovaysi, Asal Ovaysi et Sara Hamzeei

Amir Ovaysi, 42 ans, était parti en Iran en décembre pour rendre visite à ses parents vieillissants. Sa femme, Sara Hamzeei, 34 ans, et leur fille de six ans, Asal, étaient arrivées en novembre. Il s’agissait de leur première visite en Iran depuis leur arrivée au Canada il y a environ deux ans. La famille vivait à Newmarket, en Ontario.

Hadis Hayatdavoudi

Étudiante au doctorat à l’Université Western, à London, en Ontario, Hadis Hayatdavoudi avait passé un mois en Iran avec sa famille - sa première visite depuis qu’elle avait déménagé, seule, au Canada en septembre 2018. Elle rentrait au Canada pour continuer ses études et son travail d’assistante d’enseignement.

Parinaz Ghaderpanah et Iman Ghaderpanah

Parinaz Ghaderpanah était directrice d’une succursale de la banque RBC à Toronto. Son mari, qui était du voyage avec elle, avait aussi travaillé à la banque pendant un certain temps.

Pedram Mousavi, Mojgan Daneshmand, Daria Mousavi et Dorina Mousavi

Pedram Mousavi, professeur de génie à l’Université de l’Alberta, est mort, de même que sa femme Mojgan Daneshmand et leurs filles Daria Mousavi et Dorina Mousavi.

Zahra Naghibi

Zahra Naghibi faisait partie du Windsor Turbulence and Energy Lab de l’Université de Windsor, en Ontario, où elle a travaillé sur des questions liées à l’énergie solaire.

Ardalan Ebnoddin Hamidi, Niloofar Razzaghi et Kamyar Ebnoddin Hamidi

Trois membres d’une même famille de Vancouver ont été tués dans l’écrasement. Ardalan Ebnoddin Hamidi, un ingénieur, et Niloofar Razzaghi, qui venait de terminer une formation universitaire pour devenir enseignante, résidaient à Vancouver avec leur fils de 15 ans, Kamyar Ebnoddin Hamidi.

Ghanimat Azdahri et Milad Ghasemi Ariani

L’Université de Guelph, en Ontario, a identifié deux victimes: Ghanimat Azdahri, doctorante au département de géographie, environnement et géomatique, et Milad Ghasemi Ariani, doctorant en marketing et études de consommation.

Alina Tarbhai

La Fédération des enseignants des écoles secondaires de l’Ontario a indiqué que Mme Tarbhai travaillait au bureau du syndicat à Toronto; elle n’a fourni aucun détail sur ce qui l’avait emmenée en Iran.

Parisa Eghbalian et Reera Esmaeilion

Un cabinet de dentistes d’Aurora, en Ontario, a confirmé la mort de Parisa Eghbalian, dentiste, et de sa fille Reera Esmaeilion. Le mari de Mme Eghbalian, Hamed Esmaeilion, lui aussi dentiste au cabinet E&E Dentistry, ne voyageait pas avec sa femme et sa fille.

Shekoufeh Choupannejad et ses filles Saba et Sara Saadat

Mme Choupannejad était gynécologue à Edmonton.

Amirhossien Ghasemi

Diplômé en génie biomédical à l’Université du Manitoba, M. Ghasemi rentrait à Winnipeg après avoir visité sa famille en Iran.

Iman Aghabali et Mehdi Eshaghian

L’Université McMaster croit que les deux doctorants en génie font partie des victimes. L’Association des étudiants iraniens de McMaster leur a également rendu hommage.

Forough Khadem

Diplômée en immunologie il y a environ trois ans de l’Université du Manitoba à Winnipeg, Mme Khadem rentrait d’une visite dans sa famille en Iran.

Mohammad Sadeghi, Bahareh Hajesfandiari et Anisa Sadeghi

Trois membres d’une même famille de Winnipeg sont morts dans l’écrasement, soit Mohammad Sadeghi, connu sous le nom de Mahdi, son épouse Bahareh Hajesfandiari et leur fille Anisa Sadeghi. Un voisin a indiqué que la famille était en Iran pour rendre visite à des proches pendant les vacances.

Courtoisie Facebook-Behnam Soltani/La Presse canadienne
Mohammad Sadeghi, Bahareh Hajesfandiari (droite) et leur fille Anisa Sadeghi.

Zeynab Asadi Lari et Mohammadhossein Asadi Lari

L’Université de la Colombie-Britannique a déclaré que les noms de deux anciens étudiants, Zeynab Asadi Lari et Mohammadhossein Asadi Lari, figuraient sur la liste de passagers.

Fareed Arasteh

Selon des proches, Fareed Arasteh, étudiant au doctorat en biologie à l’Université Carleton à Ottawa, était en Iran pour épouser sa fiancée pendant les vacances scolaires. Leur mariage avait eu lieu peu avant le drame.

Arash Pourzarabi et Pouneh Gorji

Des étudiants de l’Université de l’Alberta ont déclaré que leurs amis, Arash Pourzarabi et Pouneh Gorji, devaient revenir à Edmonton après s’être mariés en Iran une semaine plus tôt.

Maya Zibaie

Maya Zibaie, une élève de 10e année de l’école secondaire Northern à Toronto, a été identifiée par le directeur comme l’une des passagères décédées. Dans une lettre aux parents, Adam Marshall a déclaré que Maya Zibaie était nouvelle au Canada et enthousiasmée par son avenir.

Firouzeh Madani et Naser Pourshaban

Un couple de Vancouver dans la cinquantaine, Firouzeh Madani et Naser Pourshaban, tous deux des médecins primés en Iran. Ils cherchaient à obtenir leur permis d’exercice au Canada. Ils résidaient au Canada depuis environ sept ans.

Delaram Dadashnejad

Delaram Dadashnejad, une étudiante en nutrition du Langara College de Vancouver âgée de 26 ans.

Nasim Rahmanifar

Nasim Rahmanifar, une étudiante à la maîtrise à la faculté de génie mécanique de l’Université de l’Alberta était particulièrement nerveuse à l’idée de vivre son premier hiver à Edmonton, selon ses amis. L’un de ses professeurs l’a décrite comme une étudiante dévouée qui visait l’obtention d’un doctorat.

NASIM RAHMANIFAR/RESEARCHGATE
La thèse de maîtrise de Nasim Rahmanifar portait sur le risque de blessures dues à des efforts répétés avec des utilisateurs de fauteuil roulant qui avaient des blessures à la moelle épinière.

Hamidreza Setareh et Samira Bashiri

Le couple âgé, de 31 et de 29 ans, est tombé amoureux à l’adolescence et a choisi de s’installer à Windsor, en Ontario, pour se bâtir une vie à deux. Ils étaient au Canada depuis environ un an. Samira Bashiri venait de compléter son examen de citoyenneté, alors que Hamidreza Setareh travaillait sur l’obtention de son doctorat en ingénierie tout en enseignant à l’Université de Windsor.

Roja Azadian

Roja Azadian devait voyager pour la première fois au Canada avec son mari qui étudie au Collège algonquin d’Ottawa. En raison d’un problème de billet, l’homme est resté à Téhéran et la femme est montée seule à bord de l’avion.

Alma Oladi

Alma Oladi étudiait au doctorat en mathématique à l’Université d’Ottawa. Ses collègues ont transformé son bureau en mémorial, y déposant des fleurs et des cartes.

Fatemah Pasavand et Ayeshe Pourghaderi

Ces deux décès ont détruit une petite famille du nord de Vancouver. Amir Pasavand, propriétaire de la boulangerie Amir Bakery, a perdu sa fille de 17 ans, Fatemah, et sa jeune épouse de 36 ans, Ayeshe. La mère et la fille revenaient de vacances en Iran.

Mohammad (Daniel) Saket et Fatemah (Faye) Kazerani

Mohammad (Daniel) Saket était ingénieur pour un promoteur immobilier du nord de Vancouver et ses collègues ont été durement affectés par la nouvelle. Son épouse, Fatemah (Faye) Kazerani, a été décrite comme la femme «la plus positive, douce et généreuse», par un cousin. Le couple utilisait les prénoms anglais Daniel et Faye.

Amir Saeedinia

Amir Hossein Saeedinia était un candidat au doctorat en génie mécanique à l’Université de l’Alberta. Il étudiait la composition de produits céramo-métalliques permettant d’améliorer les revêtements protecteurs utilisés dans l’industrie pétrolière et gazière.

Sheydia Shadkhoo

Âgée de 41 ans, Sheydia Shadkhoo était une chimiste à l’emploi de SGS Corp., une entreprise suisse établie à Markham, en Ontario. Elle y était coordonnatrice du contrôle des substances.

Ali Pey

Âgé de 48 ans, Ali Pey était un entrepreneur de Kanata, en Ontario. Il était le chef de la direction d’une entreprise en démarrage dans le domaine de la technologie Message Hopper. Père de deux filles et de deux belles-filles, il était parti en Iran au chevet de son père malade.

Kasra Saati

Kasra Saati était parti en Iran afin de passer le temps des Fêtes avec sa femme et ses deux enfants, a indiqué une amie, Nina Saeidpour. Selon sa fiche sur LinkedIn, il était ingénieur. Une porte-parole de Viking Air, Angela Murray, a confirmé qu’il avait été à l’emploi de l’entreprise de 2018 à décembre 2019.

Farhad Niknam

Âgé de 44 ans, Farhad Niknam s’était installé, il y a cinq ans, à Winnipeg avec sa famille après avoir été un dentiste pendant 15 ans en Iran, a dit un de ses amis, Sanaz Valadi. Il a ensuite déménagé à Toronto, réussi les examens pour pouvoir exercer sa profession. Il avait commencé à former des dentistes étrangers.

Fereshteh Maleki

Mère célibataire, Fereshteh Maleki était une travailleuse qualifiée qui s’était installée à Ottawa, selon une amie, Saeideh Shabani. Elle avait récemment réussi à trouver un emploi prometteur et prévoyait faire des rénovations à son domicile.