NOUVELLES
21/06/2019 11:18 EDT | Actualisé 21/06/2019 14:50 EDT

VICE Québec ferme ses portes

Le groupe média, qui a des antennes un peu partout dans le monde, avait lancé cette branche québécoise en août 2016.

VICE Québec/Facebook

Bien triste nouvelle dans le monde des médias: VICE Québec met la clé dans la porte.

Les employés ont été mis au courant ce matin de la fermeture du média alternatif en ligne. Selon une source au sein de l’entreprise, un peu moins d’une vingtaine d’employés sont touchés.

Cette fin de parcours s’inscrit dans une tendance mondiale pour le groupe médias Vice, qui a des antennes dans plusieurs pays. La responsable des communications pour VICE Canada, Britt Aharoni, a fait parvenir cette déclaration par courriel au HuffPost Québec:

«VICE centralise ses opérations canadiennes à Toronto, où nous développons plusieurs secteurs clés de notre entreprise, comme VICE Studios et VIRTUE, notre agence de publicités. Cette réorganisation s’inscrit dans notre plan global, qui a été amorcé plus tôt cette année.»

En février, le groupe média VICE, basé aux États-Unis, avait annoncé qu’il réduirait de 10% ses effectifs dans son ensemble, ce qui représentait environ 250 postes. VICE Québec avait alors été épargné, mais plusieurs employés avaient tout de même opté pour le programme de départs volontaires. Récemment, le rédacteur en chef Philippe Gohier avait aussi quitté le navire.

En janvier 2018, Vice Canada avait aboli 23 emplois contractuels ou permanents au pays, dont trois au sein de la branche québécoise. 

VICE Québec, qui s’adressait principalement aux jeunes, avec sa couverture unique de l’actualité, était implanté au Québec depuis août 2016. Mais le magazine Voices of Montreal, qui est à l’origine du site web, avait d’abord été fondé à Montréal en 1994 par Suroosh Alvi, Gavin McInnes et Shane Smith. Ce dernier avait abandonné au printemps la direction générale. 

La page Facebook de VICE Québec, qui était encore active vendredi, a plus de 155 000 abonnés.