POLITIQUE
10/09/2019 15:22 EDT | Actualisé 10/09/2019 15:35 EDT

Absence des verts au débat de TVA: leur pétition atteint 15 000 signatures

Choquée par la décision prise par le réseau, Elizabeth May a lancé un appel à la solidarité.

Cole Burston/PC

Elizabeth May, chef du Parti vert du Canada, n’a pas été invitée au Face-à-face 2019 qui sera présenté par TVA le 2 octobre prochain. Le débat se fera donc entre les voix du Parti libéral, du Parti conservateur, du Nouveau Parti démocratique et du Bloc québécois.

Souhaitant changer la décision prise par le réseau TVA, le Parti vert du Canada lançait il y a quelques jours un appel à la solidarité en invitant la population à signer une pétition pour permettre à Elizabeth May de défendre ses idées lors du Face-à-face. La pétition a maintenant dépassé les 15 000 signatures, a indiqué mardi le Parti vert au HuffPost Québec.

«Les élections représentent un fondement-clé de notre démocratie. En conséquence, le réseau TVA, un réseau majeur national francophone, ne peut s’octroyer le droit unilatéral de réécrire les règles (…) TVA manque de respect à la population du Québec en la privant d’une représentation démocratique juste», peut-on notamment lire dans la pétition.

Évidemment, la décision de TVA ne plaît pas du tout à Mme May, qui a aussi demandé aux autres partis politiques de boycotter le débat présenté à TVA tant que tous les chefs n’auront pas reçu une invitation.

Jusqu’à présent, l’appel au boycottage présenté par le Parti vert du Canada n’a trouvé aucun preneur.

Le Parti vert demande à TVA de suivre les mêmes critères d’inclusion que ceux mis en place par la Commission des débats des chefs pour les débats du 7 et du 10 octobre. Il rappelle qu’il respecte les deux critères nécessaires pour participer au débat soit; 1- l’intention de présenter des candidats dans 90 % des circonscriptions et 2- avoir des députés à la Chambre des communes qui ont été élus sous sa bannière.

Il est choquant de constater qu’au moment où les verts performent très bien dans les sondages au Québec, TVA exclue le Parti vert du Canada de son débat.Elizabeth May

«Il s’agit d’une atteinte à la démocratie! En excluant Elizabeth May du débat, TVA omet de présenter aux citoyens un portrait juste des candidats pour les élections fédérales à venir. C’est surtout encore plus désolant maintenant qu’on voit un véritable engouement se créer autour de l’urgence climatique», a déclaré Daniel Green, chef adjoint du Parti vert du Canada, dans le même communiqué de presse.

 

TVA se défend

Le réseau TVA a défendu sa décision en expliquant qu’il avait invité «les chefs des partis qui sont représentés au Québec», un argument réfuté par Daniel Green. «Vu qu’on reconnaît que cette élection est une élection référendaire sur le climat, d’exclure la chef, la Canadienne qui a le plus parlé du climat (…) c’est aussi une aberration», a-t-il dénoncé dans une entrevue donnée au Devoir.

Elizabeth May rappelle que son parti retire davantage d’appuis que le Nouveau Parti démocratique dans les plus récents sondages alors que celui-ci est invité à participer au Face-à-face 2019 du 2 octobre prochain et pas elle. Elle rappelle aussi que son chef adjoint s’est classé au troisième rang lors de l’élection partielle dans Outremont.

Pris dans le même bateau, Maxime Bernier a exprimé son mécontentement sur Twitter en confrontant le réseau TVA. «Pourquoi voulez-vous empêcher les Québécois d’entendre toutes les options (…) Et si vous avez invité «les chefs des partis qui sont représentés au Québec», pourquoi n’y suis-je pas? ».

De son côté, Elizabeth May pourra toutefois participer aux côtés de ses rivaux aux prochains débats organisés par la Commission des débats des chefs, le 7 et 10 octobre prochain.

À VOIR AUSSI: Une campagne contre la loi 21