NOUVELLES
12/09/2020 15:58 EDT | Actualisé 12/09/2020 15:59 EDT

Les ventes de vinyles dépassent celles des CD aux États-Unis

Durant les six premiers mois de 2020, 8,8 millions de disques vinyle se sont écoulés aux États-Unis, pour un chiffre d’affaires de 232,1 millions de dollars, en hausse de 3,6% par rapport à la même période de 2019.

Chalffy via Getty Images

Les ventes de CD ont quasiment baissé de moitié au premier semestre aux États-Unis et sont désormais sensiblement inférieures à celles des disques vinyle, selon des chiffres publiés jeudi par l’association professionnelle RIAA, ce qui ne s’était plus produit depuis 1986.

Durant les six premiers mois de 2020, 8,8 millions de disques vinyle se sont écoulés aux États-Unis, pour un chiffre d’affaires de 232,1 millions de dollars, en hausse de 3,6% par rapport à la même période de 2019.

Par comparaison, les ventes de CD se sont affaissées de 47,6%, à 129,9 millions de dollars, pour 10,2 millions de disques compact, selon les chiffres de la Recording Industry Association of America.

C’est la première fois depuis 1986 que les ventes de vinyle dépassent celles des CD, selon la base de données de la RIAA. Cette année-là, le format dominant était la cassette audio, qui pesait, à elle seule 58% des unités vendues.

Les LP et autres EP, les deux principaux formats de disque vinyle, ont fait mieux que résister à la fermeture de la plupart des points de vente physique durant plusieurs semaines, du fait de la pandémie de coronavirus.

Mais même en pleine résurgence, porté par une nouvelle génération de collectionneurs, le vinyle ne pesait, pour autant, que 4,1% du chiffre d’affaires de l’industrie musicale aux États-Unis au premier semestre.

Sans surprise, le secteur est dominé par le numérique, qui représente 91% des ventes de musique, dont 84,8% pour la diffusion en continu.

Dans un contexte difficile, lié à la pandémie, l’industrie musicale a enregistré une hausse de 5,6% de son chiffre d’affaires par rapport au premier semestre de 2019, à 5,65 milliards de dollars.

Signe de la progression de l’écoute en ligne, le nombre d’abonnements à des services de streaming a encore bondi de 23%, pour atteindre 72,1 millions.