NOUVELLES
16/10/2019 10:27 EDT

Les produits de vapotage au cannabis deviendront légaux dès jeudi

Certains anticipent une augmentation des ventes alors que d'autres s'inquiètent plutôt des répercussions sur la santé publique.

HighGradeRoots via Getty Images

Les préoccupations de santé publique associées au vapotage portent ombrage à l’excitation liée à l’expansion du marché du cannabis.

La production et la vente de dérivés du cannabis — produits comestibles, extraits, produits topiques et de vapotage — deviennent légales jeudi à l’occasion du premier anniversaire de la légalisation du cannabis à des fins récréatives.

Les titulaires de licence doivent donner à Santé Canada un préavis de 60 jours concernant leur intention de vendre ces produits, ce qui signifie qu’on ne les retrouvera pas sur les rayons des magasins avant la mi-décembre.

Certaines sociétés de cannabis au Canada prévoient une augmentation substantielle de leurs ventes, mais un expert aurait souhaité que la légalisation des produits de vapotage au cannabis soit différée ou, à tout le moins, que le public soit davantage sensibilisé à ce sujet.

Encore beaucoup de questions

«Ces produits arrivent sur le marché puis nous essayons de comprendre ce qui se passe, d’où vient la toxicité, puis nous essayons de réglementer rétrospectivement, ce qui est une façon dangereuse de faire les choses», a estimé le docteur Christopher Carlsten, qui est responsable de la médecine respiratoire à l’Université de la Colombie-Britannique.

Plus de 1000 personnes aux États-Unis et une poignée au Canada ont développé une maladie pulmonaire apparemment liée au vapotage.

Les Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis ont annoncé la semaine dernière que le nombre de cas confirmés et probables de maladies pulmonaires graves avait grimpé à 1299 dans 49 États, dont 26 décès.

Le centre a ajouté qu’à ce stade, «aucun dispositif, produit ou substance n’a été associé à tous les cas». Cependant, les autorités sanitaires exhortent les gens à cesser d’utiliser des cigarettes électroniques, en particulier pour les produits contenant du THC, ou du tétrahydrocannabinol, un composé présent dans le cannabis.

Le vapotage est une nouvelle tendance qui change constamment. Le docteur Carlsten a dit que les experts commencent tout juste à en comprendre les impacts. Des études démontrent que les effets à court terme comprennent une enflure et des dommages causés par la chaleur aux poumons. À long terme, selon le docteur Carlsten, cela est également lié à l’emphysème.

Leur variabilité est tout simplement trop grande, l’incertitude est trop grande et je n’ai vu aucun produit en particulier qui s’est clairement révélé sécuritaire.Dr Christopher Carlsten, responsable de la médecine respiratoire à l’Université de la Colombie-Britannique

Les ingrédients contenus dans les extraits de cannabis inhalables seront limités, y compris l’acétate de vitamine E, qui fait l’objet d’une enquête dans plusieurs cas américains.

Les produits de vapotage au cannabis devraient devenir un produit lucratif pour les entreprises légitimes qui luttent pour se débarrasser des producteurs persistants sur le marché noir.

Selon le Cannabis Council of Canada, le marché des produits illicites de vapotage au Canada est estimé à environ 1 milliard $.

Voir aussi: Éduc’alcool s’attaque à la consommation de cannabis