NOUVELLES
22/02/2021 17:53 EST | Actualisé 23/02/2021 10:59 EST

Vaccins: le Canada a échoué à soutenir les candidats canadiens, disent des concepteurs

D’autres pays ont investi plus de 300 millions $ par entreprise pour s’assurer que ces sociétés disposent de fonds pour traverser tout le processus de développement de vaccins, souligne John Lewis.

Morsa Images/Getty
photo d'illustration

OTTAWA - Deux développeurs de vaccins au Canada affirment que le manque de financement fédéral au début de la pandémie a empêché la production intérieure de se mettre en branle aussi rapidement que celle de versions internationales.

John Lewis, chef de la direction d’Entos Pharmaceuticals en Alberta, dit que son entreprise est l’une des six à avoir reçu environ 5 millions $ pour faire avancer leur vaccin contre la COVID-19.

Mais M. Lewis souligne que d’autres pays ont investi plus de 300 millions $ par entreprise pour s’assurer que ces sociétés disposent de fonds pour traverser tout le processus de développement de vaccins.

Il affirme que ces entreprises, comme AstraZeneca et Pfizer, ont maintenant des vaccins approuvés dans des dizaines de pays.

S’adressant lundi au Comité de la santé de la Chambre des communes, M. Lewis indique que le Canada n’a toujours pas de vaccin à la ligne d’arrivée.

Le Dr Gary Kobinger, microbiologiste à l’Université Laval qui faisait partie d’équipes canadiennes qui ont aidé à développer des vaccins contre l’Ebola et le Zika, affirme que son organisation à but non lucratif avait un vaccin avec d’excellents premiers résultats de laboratoire en février dernier, mais que le projet a stagné parce que «nous ne pouvions pas trouver du financement».