Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Les Québécois pourront se faire vacciner contre la COVID-19 dans les pharmacies

Cela débutera avec Montréal et la mesure sera ensuite élargie pour le reste du Québec.
La vaccination dans les pharmacies sera complémentaire à celle de masse dans les centres comme celui au Palais des congrès de Montréal (photo). 
La vaccination dans les pharmacies sera complémentaire à celle de masse dans les centres comme celui au Palais des congrès de Montréal (photo). 

Les pharmacies seront mises à contribution plus rapidement que prévu dans l’effort de vaccination. Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a annoncé mardi que les pharmaciens pourront commencer à administrer le vaccin Moderna contre la COVID-19 dès le 15 mars.

Cette façon de faire sera mise à l’essai dans 350 pharmacies situées sur l’île de Montréal. Si tout fonctionne bien, la mesure sera ensuite élargie à des pharmacies à l’extérieur de Montréal.

Lors d’une conférence de presse pour faire le point sur la vaccination, le ministre Dubé s’est dit inquiet de la présence du variant britannique à Montréal. «Il y a deux courbes: “l’ancienne” souche qui descend, et celle du variant britannique qui monte. Cela fait qu’on est sur un plateau. [...] On a peur que cette situation soit le calme avant la tempête», a déclaré M. Dubé.

Il a justifié le fait que la vaccination soit déjà étendue aux personnes de 70 ans et plus dans la métropole en raison de cette situation épidémiologique.

EN VIDÉO: le point sur la vaccination


La procédure de prise de rendez-vous dans les pharmacies sera la même que pour les centres de vaccination de masse et pour les mêmes groupes d’âge. Les pharmacies qui pourront vacciner contre la COVID-19 dans la métropole seront dévoilées d’ici quelques jours, a affirmé le ministre Dubé.

Depuis lundi, les personnes de 70 ans et plus résidant à Montréal, à Laval et sur la Côte-Nord peuvent prendre rendez-vous pour recevoir le vaccin contre la COVID-19.

Les autres régions ne tarderont pas à élargir la vaccination à d’autres groupes d’âge puisque le Québec recevra plusieurs milliers de doses de vaccin au cours des prochaines semaines, a expliqué M. Dubé.

La campagne de vaccination de masse pour les 85 ans et plus a également débuté lundi au Stade olympique. Plusieurs personnes se sont plaintes des longues files d’attente. Le ministre Dubé a demandé aux personnes de se présenter seulement 5 à 10 minutes avant leur rendez-vous pour éviter de créer ces longues files.

M. Dubé a ouvert la porte à des unités de vaccination à domicile pour les aînés vulnérables lorsque la vaccination sera complétée dans les résidences pour aînés (RPA).

Québec estime sa capacité de vaccination à 250 000 personnes par semaine. Lundi, 16 458 personnes ont été inoculées dans la province, pour un total de 455 000 depuis le début de la campagne de vaccination.

Le ministre de la Santé a aussi confirmé que le premier ministre François Legault annoncera mercredi à 17h les mesures qui seront en place le 8 mars après la semaine de relâche. M. Dubé n’a toutefois répondu à aucune question à ce sujet.

Les doses d’AstraZeneca arrivent

Par ailleurs, le directeur national de la Santé publique, Horacio Arruda, a signalé que le vaccin d’AstraZeneca est «sécuritaire». Il attend incessamment les recommandations du comité d’immunisation du Québec avant de commencer à l’administrer.

Lundi, un comité fédéral d’experts a affirmé que les provinces ne devraient pas utiliser ce vaccin pour les personnes âgées de 65 ans et plus.

Le Canada recevra bel et bien 500 000 doses du vaccin AstraZeneca mercredi. Les provinces et territoires devront cependant se dépêcher à les mettre dans les bras des Canadiens, parce que la majorité de ces doses expirent dans un mois.

Le major général Dany Fortin, responsable de la distribution des vaccins au pays, a indiqué que 300 000 de ces doses provenant de l’Institut Serum, en Inde, ont une date de péremption du 2 avril. Il a appelé les différentes juridictions à les administrer le plus rapidement possible.

Avec La Presse canadienne

À VOIR ÉGALEMENT:

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.