NOUVELLES
25/07/2019 08:08 EDT

Acquisition de V Télé par Bell: PKP demande à Québec d'intervenir

Selon le président et chef de la direction de Québecor, si la transaction va de l'avant, elle fragilisera un écosystème déjà précaire en permettant à un joueur dominant comme Bell de le devenir encore plus.

Adrian Wyld/La Presse canadienne
Le président et chef de la direction de Québecor, Pierre-Karl Péladeau

MONTRÉAL — Le président et chef de la direction de Québecor, Pierre Karl Péladeau, dénonce par voie de communiqué l’annonce de l’acquisition du réseau de télévision généraliste V et de ses actifs numériques par Bell Média.

Il demande au gouvernement du Québec d’intervenir à titre d’actionnaire de V via Investissement Québec afin de bloquer cette transaction qui, affirme-t-il, est un pas de plus vers le retour d’un monopole.

À son avis, si la transaction va de l’avant, elle fragilisera encore davantage un écosystème déjà précaire en permettant à un joueur dominant comme Bell de le devenir encore plus. L’acquisition d’une chaîne généraliste francophone par Bell empêchera les autres joueurs de rivaliser sur les plans de l’acquisition de contenu et de l’offre publicitaire aux annonceurs, dit-il.

 

M. Péladeau précise que cette transaction affectera considérablement l’équilibre entre les sociétés médiatiques. Selon lui, Bell, qu’il présente comme étant déjà le plus gros fournisseur de services de télécommunications et de radiodiffusion verticalement intégré au Canada, sera désormais en position de décupler son pouvoir et sa dominance dans le marché francophone.

Le président de Québecor ajoute que cette transaction doit être analysée en fonction de la concurrence et de l’importante concentration de propriétés de Bell dans tous les secteurs des médias, tant sur les marchés de langue anglaise que de langue française.

Il soutient que le consommateur finira définitivement par en faire les frais.

Le communiqué conclut en affirmant que Québecor entend faire les représentations qui s’imposent auprès des instances concernées.