NOUVELLES
15/01/2020 16:05 EST

La U.S. Navy détiendrait des documents top secret sur les OVNIS

L'armée aurait reconnu détenir des documents et des images d'une célèbre observation d'ovni datant de 2004, mais c'est top secret.

La US Navy aurait en sa possession des images et des documents liés à une vidéo d’ovni qui a fait sensation en 2017.

Mais elle ne révélera rien, car la publication des informations et des images «causerait des dommages exceptionnellement graves à la sécurité nationale des États-Unis», a déclaré la Navy en réponse à une demande en vertu de la Loi sur la liberté de l’information, faite par le chercheur en ovnis Christian Lambright.

Vice a confirmé indépendamment la réponse de la Navy à la demande. 

Lambright a demandé plus d’informations sur l’observation d’un objet au large de la côte californienne en 2004, souvent appelé «Tic Tac» en raison de sa forme. L’objet, qui bougeait rapidement, a été suivi par des pilotes militaires américains dans des images qui ont par la suite fait l’objet d’une fuite: 

(vidéo en anglais)

L’objet est descendu de 60 000 pieds à 50 pieds en quelques secondes.

«L’élément qui a attiré notre attention était de savoir pourquoi il n’agissait pas selon les lois normales de la physique», a déclaré le pilote Chad Underwood, qui a filmé la rencontre, au New York Magazine le mois dernier.

La Navy a écrit à Lambright pour lui dire qu’elle avait trouvé «certaines diapositives contenant des information classées TOP SECRET» liées à l’incident, ainsi qu’une «vidéo classée SECRET». En conséquence, elle n’a pas pu divulguer les informations.

Des copies de la lettre ont été publiées sur le blog «UFOs - Documenting The Evidence».

Vice a vérifié la nouvelle avec la Navy.

«Puisque l’enquête sur les observations d’UAP est en cours, nous ne discuterons pas publiquement des rapports/observations individuels d’observation», a déclaré Susan Gough, porte-parole du Pentagone. L’armée ne se réfère pas à ces observations avec l’appellation d’ovnis, mais plutôt celle de «phénomènes aériens non identifiés».

Gough a également déclaré que les images militaires de l’incident étaient de la même durée que les images qui avaient été divulguées, mais qu’elle ne répondrait pas aux questions sur la résolution ni ne dirait s’il y avait une bande son qui les accompagnaient.

L’année dernière, l’armée a confirmé que les images étaient bel et bien légitimes et qu’elles n’auraient pas dû être publiées. Le clip a été obtenu par «To The Stars Academy Of Arts And Science», la société privée de recherche et de médias cofondée par le rockeur Tom DeLonge, anciennement de Blink 182.

Ce texte initialement publié sur le HuffPost États-Unis a été traduit de l’anglais.