Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

UNIS: l'opposition à Ottawa s'engage à se battre pour aller au fond de l'affaire

Le sujet sera à nouveau au centre des préoccupations lorsque la Chambre des communes reprendra ses travaux après une semaine de pause.
Le sujet sera à nouveau au centre des préoccupations lorsque la Chambre des communes reprendra ses travaux après une semaine de pause, alors que les conservateurs profiteront d’une journée d’opposition mardi. (sur la photo d'archive: porte-parole conservatrice en matière de santé, Michelle Rempel Garner)
Le sujet sera à nouveau au centre des préoccupations lorsque la Chambre des communes reprendra ses travaux après une semaine de pause, alors que les conservateurs profiteront d’une journée d’opposition mardi. (sur la photo d'archive: porte-parole conservatrice en matière de santé, Michelle Rempel Garner)

OTTAWA — Les partis d’opposition fédéraux promettent de continuer à se battre pour aller au fond de la controverse UNIS, malgré ce qu’ils décrivent comme des menaces et des obstacles soulevés par les libéraux.

Le sujet sera à nouveau au centre des préoccupations lorsque la Chambre des communes reprendra ses travaux après une semaine de pause, alors que les conservateurs profiteront d’une journée d’opposition mardi.

C’est à ce moment-là que les conservateurs pourraient demander de créer un comité spécial pour examiner le défunt accord avec l’organisme de bienfaisance UNIS, qui devait gérer un programme de bénévolat fédéral de plusieurs millions de dollars.

La porte-parole conservatrice en matière de santé, Michelle Rempel Garner, n’a pas voulu divulguer, dimanche, si c’était toujours dans les plans. Le leader libéral à la Chambre, Pablo Rodriguez, a suggéré la semaine dernière que cela pourrait aboutir à un vote de confiance.

Mme Rempel Garner a néanmoins assuré que les conservateurs comptent continuer à talonner le gouvernement sur le sujet, en plus de le questionner sur ce qu’elle décrit comme un manque de préparation face à la deuxième vague de COVID-19.

Le NPD a aussi l’intention d’insister pour obtenir des réponses sur l’affaire UNIS, a indiqué le porte-parole du parti en matière d’éthique, Charlie Angus. Selon lui, il serait irresponsable de la part des libéraux de plonger le pays dans des élections sur la question.

Avis: l’ancien propriétaire de HuffPost, AOL, a commandité et participé aux événements de charité WE et aux voyages de bénévolat de Free The Children.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.