BIEN-ÊTRE
17/06/2019 14:39 EDT | Actualisé 17/06/2019 14:53 EDT

Un impressionnant jardin privé vous ouvre ses portes pour une bonne cause

Les sentiers florissants du Jardin de François seront ouverts au public à plusieurs occasions cet été.

Courtoisie

Le Jardin de François, un jardin privé d’une superficie de 7 acres arborant des milliers de fleurs à travers divers sentiers pédestres, espère amasser plus de 30 000 $ pour la Société Alzheimer des Laurentides.

Situé au bord de la Rivière à Simon, à Saint-Sauveur dans les Laurentides, le jardin privé ouvre ainsi ses portes au public pour une 10e année consécutive. 

Les visites guidées dirigées par un groupe de bénévoles vous feront voyager à travers les étendues de rosiers, de pivoines, de sculptures et de sentiers, toutes élaborées par le propriétaire lui-même. Le coût des billets, vendus 25 $, sera directement remis à la Société Alzheimer des Laurentides.

L’Alzheimer est une maladie dégénérative qui affecte un grand nombre de familles, y compris la sienne, a expliqué François Marcil, ex-PDG des centres de rénovation Marcil. C’est la raison pour laquelle il a décidé de récolter des dons pour venir en aide à ceux qui luttent contre la maladie. 

Vous pouvez venir en juin et revenir à la fin juillet et ce sera toute une autre image. Là ce sont les pivoines, après ce sera les avalées puis les lilas et les fleurs dans les pommiers.François Marcil, propriétaire du Jardin de François.

L’histoire du jardin

C’est en grandissant dans la petite municipalité de Sainte-Clotilde-de-Châteauguay, désherbant les champs et les potagers, que François Marcil a découvert ce qui allait devenir pour lui une grande passion: l’horticulture. À la suite d’un voyage dans le Maine, il décide de planter quelques rosiers rustiques, qui ne demandent que très peu d’entretien. Puis, à travers les années, la diversité du jardin s’élargit, si bien qu’il compte aujourd’hui quelques milliers de rosiers et de vivaces.

En 1990, suivant une visite au Jardin de Quatres-Vents, situé à La Malbaie dans Charlevoix, M. Marcil réfléchit à l’idée d’ouvrir son jardin privé au grand public. «Je me suis retrouvé avec un très grand jardin et je me suis dis que tant qu’à garder cela pour moi-même, pourquoi ne pas en faire profiter une cause?»a mentionné le passionné d’horticulture.

Des premiers rosiers jusqu’aux milliers de vivaces, des sculptures à travers les sentiers jusqu’au système d’irrigation d’eau, tout a été imaginé par le propriétaire. «Suivant mes décisions du matin, tout a été construit par moi. Il n’y a aucun architecte paysagiste qui est passé sur mon terrain», a précisé M. Marcil.

Découvrez le jardin dans la galerie ci-dessous:

Galerie photo Le Jardin de François Voyez les images

 L’envers du décor

Ce sont trois jardiniers bénévoles qui travaillent à temps plein depuis le mois d’avril afin d’aménager le parcours du jardin. Un groupe de 15 bénévoles assure l’organisation de celui-ci tout au long de l’été.

Les visites guidées seront offertes tous les mercredis et les samedis, à compter du 22 juin jusqu’au 17 août. Pour les passionnées de photographie, un cours de macrophotographies donné par le photographe bénévole Claude Bernard sera offert le 29 juin, le 13 juillet ainsi que le 3 août. Le coût de la séance d’une durée de deux heures, au prix de 45 $, sera entièrement remis à la Société Alzheimer des Laurentides.

Courtoisie
Le propriétaire du jardin privé, François Marcil

La promenade à travers les sentiers se fait généralement en petit groupe d’une quarantaine de visiteurs dès 9h en matinée. Les personnes atteintes d’Alzheimer peuvent visiter le site gratuitement. Pour effectuer votre don à la société Alzheimer des Laurentides et réserver votre place pour une visite, consultez l’onglet horaire et réservation du site Web. 

La toute première édition des visites guidées dans le jardin de François s’est déroulée en 2010. Depuis, plus de 60 000 $ ont été amassés pour la Société Alzheimer des Laurentides. L’année dernière, 20 000 $ ont été remis. Cette année, M. Marcil espère élever le montant de son don de plus de 10 000 $.

À voir aussi: