POLITIQUE
16/09/2019 09:30 EDT

Porter barbe et turban au Québec est une preuve de courage, selon Singh

Il a défendu aujourd'hui sa décision de ne pas participer à la contestation juridique de la loi québécoise sur la laïcité.

Adrian Wyld/PC
De passage à Saint-Hyacinthe ce dimanche, Jagmeet Singh s'est offert une poutine dans le cadre du Grand Poutinefest. (Adrian Wyld/PC)

Le chef néo-démocrate Jagmeet Singh dit que de porter barbe et turban au Québec sont sa manière de défendre les droits de ceux qui s’estiment victimes de la loi québécoise sur la laïcité.

Au sixième jour de la campagne électorale, M. Singh passait une seconde journée au Québec pour y vendre sa plateforme spécifique à la province.

En entrevue lundi matin à la radio de CBC, il a dû se défendre de s’être engagé à ne pas participer à la contestation juridique de la loi québécoise sur la laïcité.

À l’animatrice de l’émission matinale montréalaise qui lui demandait pourquoi il n’irait pas devant les tribunaux pour défendre le droit à la liberté de religion, il a répondu qu’il était là, au Québec, portant turban et barbe, preuve qu’il défend ce droit.

«Vous avez quelqu’un qui fait campagne dans cette province en arborant des signes de sa foi, démontrant du courage», a-t-il également dit.

Quelques minutes plus tard, il était en entrevue à la radio de Radio-Canada, où il a été surtout question de sa plateforme destinée au Québec et dévoilée la veille.

Il y promet de soumettre à la loi 101 les entreprises sous juridiction fédérale. Il s’y engage à ne jamais imposer un projet majeur, comme un oléoduc, sans l’accord du gouvernement québécois. Il promet également de hausser les transferts en matière d’immigration pour faciliter l’apprentissage du français et l’intégration des nouveaux arrivants.

À VOIR AUSSI - Dans la lumière: survivre à l’intimidation extrême