NOUVELLES
16/07/2019 15:47 EDT

Trump affirme ne pas avoir «un seul os raciste dans son corps»

Peut-être, mais sa pensée et son coeur le sont, réplique Alexandria Ocasio-Cortez.

Associated Press

Donald Trump a insisté mardi pour dire que ses messages suggérant à quatre élues démocrates du Congrès de «retourner dans leur pays» n’étaient «PAS racistes».

«Je n’ai pas un seul os raciste dans mon corps!», s’est exclamé le président américain sur Twitter, après avoir affirmé la veille que «beaucoup de gens sont d’accord» avec ses commentaires visant les quatre femmes, qui sont toutes issues de minorités visibles.

«Ces tweets n’étaient PAS racistes», a poursuivi le président mardi, face au tollé suscité par ses publications du week-end. Il avait notamment appelé les quatre élues à «retourner» dans les pays «brisés et infestés par le crime» d’où elles viennent.

 Ces messages visaient les représentantes Ilhan Omar du Minnesota, Alexandria Ocasio-Cortez de New York, Ayanna Pressley du Massachusetts et Rashida Tlaib du Michigan.

Elles sont toutes citoyennes américaines et trois d’entre elles sont nées aux États-Unis. Ilhan Omar est une réfugiée somalienne établie aux États-Unis depuis les années 1990.

M. Trump a de nouveau affirmé mardi que ces femmes, qui ne se gênent pas pour exprimer leur opposition à ses politiques et à ses commentaires, «détestent notre pays».

Les quatre élues avaient répliqué lundi soir, condamnant ce qu’elles ont qualifié de «remarques xénophobes intolérantes» et appelant de nouveau les démocrates à entamer une procédure de destitution.

À voir: La réplique des élues en vidéo...

 

Mardi, Ocasio-Cortez a de nouveau répliqué en affirmant que le président américain n’avait peut-être pas un «os raciste» en lui, mais que ses pensées et son coeur l’étaient.

Cet épisode montre que Donald Trump est prêt à s’appuyer à nouveau sur une rhétorique incendiaire sur les questions d’ethnicité et d’immigration pour revigorer sa base politique dans la perspective de l’élection présidentielle de 2020. Il a repoussé toutes les critiques envers ses propos.

«Cela ne me concerne pas car beaucoup de gens sont d’accord avec moi», a lancé M. Trump lundi à la Maison-Blanche. «Au fait, beaucoup de gens aiment ça.»