POLITIQUE
05/06/2020 16:51 EDT | Actualisé 05/06/2020 16:52 EDT

Justin Trudeau met le genou à terre dans une manif contre le racisme

Il a aussi applaudi les propos d’un orateur disant que tout le monde doit se placer devant l’alternative suivante: «être raciste ou être antiraciste».

OTTAWA — Le premier ministre Justin Trudeau participe à la manifestation contre le racisme qui se déroule vendredi à Ottawa.

Plusieurs manifestations ont été organisées vendredi dans des villes canadiennes pour dénoncer notamment le racisme et la brutalité policière.

M. Trudeau avait refusé de dire vendredi matin s’il y assisterait, mais il est arrivé sur la Colline du Parlement en milieu d’après-midi, escorté par des agents de sécurité et portant un masque en tissu noir. Il a écouté les discours des orateurs, hochant parfois de la tête en signe d’approbation.

Il a aussi applaudi les propos d’un orateur disant que tout le monde doit se placer devant l’alternative suivante: «être raciste ou être antiraciste».

Il a réagi de la même manière lorsque la foule a scandé «Black lives matter».

Le premier ministre a même déposé un genou au sol en signe de solidarité avec les autres manifestants réunis sur la Colline du Parlement. Il a refait le geste lorsque les manifestants ont observé un long moment de recueillement de plus de huit minutes en mémoire des personnes noires tuées par les forces de l’ordre. 

Ces plus de huit minutes coïncident avec le temps de l’agonie de George Floyd, tué par un policier de Minneapolis qui avait placé son genou sur le cou de l’homme, l’empêchant de respirer.

Certains manifestants ont exhorté le premier ministre à dénoncer le président américain Donald Trump.

M. Trudeau a quitté le rassemblement tout juste avant que les manifestants descendent dans les rues de la capitale, au moment où une chanteuse entonnait «Redemption Song» de Bob Marley & the Wailers. Il ne s’est adressé ni à la foule ni aux journalistes.