DIVERTISSEMENT
03/10/2019 11:02 EDT | Actualisé 03/10/2019 11:07 EDT

«Trop»: Virginie Fortin et Évelyne Brochu se confient sur la fin de la série

«Il y a quelque chose de précieux aussi dans le fait de pouvoir finir la série comme on voulait la finir, sans étirer la sauce...»

Éric Myre via Facebook/trop

Elles jouent des soeurs à l’écran et affirment que dès leur première audition, elles ont toutes les deux eu l’impression de retrouver une sœur cosmique. Virginie Fortin et Évelyne Brochu disent adieu à Anaïs et Isabelle, des personnages qui ne sont pas près de perdre leur douce place dans le cœur des téléspectateurs québécois. Elles se confient sur cette porte qui se referme, mais aussi les amitiés qui resteront à jamais, ce que la série a changé en elles et leur vie après Trop.

Des sœurs cosmiques

Rencontrées une à la fois, les deux comédiennes accordent tout de même leurs voix pour affirmer qu’elles sont émues, mais aussi en paix et avec la fin de cette belle aventure. Un peu parce qu’il était convenu, dès le tout début, que Trop ne serait composée que de trois saisons. Beaucoup aussi, parce que la force de la série - la gang! - est là pour rester, car forgée à jamais.

Il faut savoir que les interprètes d’Isabelle, d’Anaïs, de Manu et cie sont aussi tissés serrés dans la vraie vie que dans la série. Une camaraderie qui fait beau à voir lorsqu’on les croise dans un événement et qu’on entend voler les «Je t’aime» qui ne sont pas des répliques.

«Ces personnages vont me manquer, confie Évelyne Brochu. Je l’aime, cette gang-là et je vais m’en ennuyer. Mais je me rassure en me disant que je peux les voir dans la vraie vie.» 

Radio-Canada

«On sait que ça existe, on sait qu’on est des amis pour la vie et qu’on va se revoir, lance de son côté sa nouvelle-amie-pour-la-vie. On sait que ce qu’on a fait va rester pour toujours. Oui, il y avait une «prénostalgie» pendant le tournage, une tristesse, mais aussi une certaine plénitude. Il y a quelque chose de précieux aussi dans le fait de pouvoir finir la série comme on voulait la finir, sans étirer la sauce.»

Les deux comédiennes s’accordent aussi pour déclarer que Trop a changé, voire complètement bouleversé leur vie.

«Jouer dans une vraie série a tout changé dans ma vie, explique une Virginie Fortin beaucoup plus confiante depuis Trop. Ç’a changé ce que je veux faire plus tard, mes rêves. Moi qui ne me voyais qu’humoriste, je ne peux plus, maintenant m’imaginer un futur sans jouer. J’espère pouvoir continuer à jongler avec les deux métiers.»

«Je savais dès le départ que cette série toucherait les gens, affirme Évelyne Brochu avec douceur. Il y avait tellement d’intelligence et de tendresse. J’adorais les valeurs d’inclusion, de solidarité et de respect de la différence de cette série; tout cela dans l’humour, ce n’est pas rien. Je savais que j’allais m’y retrouver avec des âmes qui allaient me correspondent, car tu ne pouvais simplement pas plonger dans ce projet sans être de ce type de personne.»

Elle confie d’ailleurs que pour sa première participation à une comédie, c’est en Virginie qu’elle a trouvé cette force comique qu’elle ne se connaissait pas.

Radio-Canada

Anaïs et Isabelle/Virginie et Évelyne

«Anaïs est dans la zone du ″C’est à mon tour qu’il se passe de belles affaires″⁣, explique Virginie Fortin lorsqu’on lui demande ce qui attend le personnage dans cette ultime saison. Elle apprend de plus en plus à apprivoiser sa maladie, elle sait comment elle est, elle se connaît, elle est donc capable de prendre un certain recul. Elle veut vraiment mettre en branle sa vie d’adulte, mener ses projets à terme. 

C’est aussi ce qui se passera pour Isabelle, qui se lancera en affaires, faisant un peu de cette troisième saison celle des nouveaux départs. «Une belle thématique pour boucler la boucle.»

Se disant fière de faire partie de cette série et de cette bande de gens talentueux, Évelyne Brochu affirme avoir craqué pour «ces personnages qui sont en train de construire leur identité de carrière, de type d’amoureuses, de filles, de femmes et de professionnelles qu’elles deviendront». «Je trouve belle cette étape de la jeune trentaine et de la solidification de l’affirmation de soi que l’on retrouve dans Trop, dit celle qui partage avec son personnage cette envie que tout le monde autour d’elle soit bien.

«Virginie m’inspire ce que son personnage inspire, ajoute-t-elle. Une authenticité, une liberté, un courage et un côté pas comme tout le monde dans sa façon d’aborder le vrai sens des choses. Et son humour aussi, surtout.»

La saison 3 de Trop est disponible en intégralité sur Tou.tv EXTRA.

À voir également:

Galerie photo Lancement de l'album «Objets perdus» d'Évelyne Brochu Voyez les images