POLITIQUE
21/08/2020 13:34 EDT | Actualisé 21/08/2020 13:45 EDT

Legault doit empêcher la transmission des données des Québécois aux pharmaceutiques, réclame QS

Le ministre de l’Économie, Pierre Fitzgibbon, a fait valoir jeudi que la transmission de ces données médicales pourrait attirer les entreprises pharmaceutiques.

Le premier ministre François Legault doit stopper le projet de transmettre les données médicales des Québécois aux entreprises pharmaceutiques.

C’est ce qu’a demandé Québec solidaire (QS) vendredi au lendemain de révélations surprenantes du ministre de l’Économie, Pierre Fitzgibbon.

En commission parlementaire jeudi, ce dernier a laissé entendre qu’un projet de transmettre ces données confidentielles était en cours d’étude, en vue d’attirer des entreprises pharmaceutiques au Québec. Ce serait même la stratégie du gouvernement.

Quelques heures après les affirmations de M. Fitzgibbon, le co-porte-parole de Québec solidaire Gabriel Nadeau-Dubois avait d’ailleurs dénoncé cette idée via une vidéo Facebook.

 

“Ces propos-là donnent la chair de poule, c’est un délire de businessman déconnecté”, a déclaré le leader parlementaire de QS, Gabriel Nadeau-Dubois, vendredi en conférence de presse à l’Assemblée nationale.

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, avait quant à lui plutôt fermé la porte au projet et Québec solidaire réclame donc que le premier ministre mette les choses au clair afin d’enterrer ce projet une fois pour toutes.

“C’est au premier ministre du Québec à intervenir, à clarifier la situation et à trancher la question. François Legault doit donner des réponses aux Québécois et aux Québécoises. Et il doit surtout demander à Pierre Fitzgibbon de prendre le dossier sur son bureau, qui parle de transmettre les données des Québécois aux ‘Big Pharma’, puis fermer ce dossier-là au plus vite.”