DIVERTISSEMENT
27/01/2021 11:52 EST

La transformation de Kristen Stewart en princesse Diana pourrait bien être parfaite

L'actrice tiendra ce rôle dans le film «Spencer», qui mettra en lumière un week-end critique dans la vie de la célèbre princesse.

Inclinaison de la tête? Parfait. Yeux maussades? Parfait encore. Tenues emblématiques? Oui, on retrouve en tout point la princesse Diana.

Plusieurs craignaient que le choix de Kristen Stewart pour personnifier Lady Diana Spencer dans un film biographique allait mener au désastre, sachant que les représentations de la princesse sur grand écran ont souvent été bien inégales. Mais un premier regard sur la princesse du film Spencer de Pablo Larrain nous montre une actrice absolument royale.

Sur la photo publiée mercredi, Kristen Stewart entre dans la peau de Diana avec un regard solennel à la fenêtre, vêtue d’un blazer rouge et d’un chemisier noir, coiffée d’un chapeau agrémenté d’un voile posé sur la fameuse coupe de cheveux «Shag», coiffure signature de la princesse.

Cette nouvelle oeuvre sur Lady Di mettra en lumière un «week-end critique» du début des années 1990, alors qu’elle décide finalement que son mariage avec le prince Charles est irréparable.


«Décembre 1991: le mariage du prince et de la princesse de Galles s’est refroidi depuis longtemps», lit-on dans le synopsis officiel du film. «Bien que les rumeurs de liaisons extraconjugales et de divorce abondent, la paix est ordonnée pour les festivités de Noël à Sandringham Estate. On y mange et on y boit, on y tire et on y chasse. Diana est familière avec ce jeu. Cette année, les choses seront bien différentes.»

Le travail sur le projet a déjà commencé avec des tournages en Allemagne et au Royaume-Uni. Le film, qui met également en vedette Timothy Spall, Sally Hawkins et Sean Harris, devrait être lancé à l’automne 2021, un an avant le 25e anniversaire de la mort de Diana.

Kristen Stewart a déjà avancé que le film serait une «plongée dans un imaginaire émotionnel de Diana à un tournant décisif de sa vie», alors que la princesse se débat en quelque sorte avec une crise d’identité. «C’est un difficile effort de revenir à elle-même, Diana s’efforce de conserver ce que le nom de Spencer signifie pour elle.»

La star de Twilight et, plus récemment, de Charlie’s Angels, s’était ouverte l’an dernier sur la façon dont elle se préparait à jouer ce rôle royal, révélant que de maîtriser la mélodie incomparable de la voix de Diana était le plus grand défi. 

«L’accent est très intimidant parce que les gens connaissent cette voix, et elle est tellement distincte et particulière», avait confié Stewart au magazine InStyle en octobre, expliquant qu’elle avait consulté une multitude de biographies et de textes dans le cadre de ses recherches. «J’y travaille et j’ai déjà mon coach de dialectes.» 

«C’est l’une des histoires les plus tristes à avoir existé, et je ne veux pas simplement jouer Diana - je veux la connaître implicitement», avait-elle poursuivi. «Je n’ai pas été aussi enthousiaste à l’idée de jouer un rôle, en passant, depuis tellement longtemps.» 

Ce texte initialement publié sur le HuffPost États-Unis a été traduit de l’anglais.