DIVERTISSEMENT
18/11/2019 01:13 EST

«Tout le monde en parle»: Ron Fournier se prononce sur le renvoi de Don Cherry

«Passe à autre chose, et puis 'bon chance'!»

Karine Dufour via Radio-Canada

Ron Fournier figurait parmi les invités de Tout le monde en parle, ce dimanche 17 novembre, lui qui s’implique cette année dans le mouvement movember, dont l’objectif est de sensibiliser la population et d’amasser des fonds pour la recherche sur les maladies masculines.

L’animateur de la toujours très populaire émission de radio Bonsoir les sportifs a appris qu’il souffrait d’un cancer de la prostate au printemps 2017. Ce dernier a gardé le secret sur son état de santé pendant un an et demi, avant d’en parler publiquement au micro de Paul Arcand.

«Ça me touche beaucoup, parce que j’ai vécu ça, dans ma famille. J’ai eu le cancer de la prostate en 2017, et mon beau-frère, dans la trentaine, a eu le cancer des testicules, et par la suite il s’est suicidé. Alors ça me touche personnellement», a-t-il confié.

Ron Fournier a martelé avec la vivacité et le franc-parler qu’on lui connaît les raisons pour lesquelles il est primordial pour les hommes de faire les tests nécessaires et de ne pas attendre qu’il soit trop tard pour prendre soin de leur santé.

«Ça fait trois ans que je n’ai pas mangé un smoked meat. Je ne sais pas ce que je donnerais… pour un smoked meat [...] J’écoute mon médecin, qui me dit : ″Toutes charcuteries, et le smoked meat, tu ne touches pas à ça!″»

Le principal intéressé a également pris quelques instants pour saluer et donner des nouvelles de l’ancien journaliste et animateur sportif Jean Pagé, qui vit présentement ses derniers moments.

«C’est difficile. Je peux possiblement l’avancer : Jean est aux soins palliatifs, et c’est difficile.»

L’affaire Don Cherry

Guy A. Lepage a ensuite questionné son invité au sujet du récent renvoi du controversé commentateur Don Cherry, qui a perdu sa tribune à Hockey Night in Canada après avoir tenu des propos discriminatoires sur les immigrants le week-end dernier.

«Il s’est levé un bon matin, et il a commencé à accuser les immigrants de ne pas porter le coquelicot. Moi je connais du monde qui le porte, et il y en a qui ne le porte pas. Et c’est votre choix», a-t-il déclaré.

«Don Cherry véhiculait des choses pas gentilles à notre égard, les Québécois francophones. Il nous appelait les Canadian Frenchy Frogs en conversation, lorsqu’on était ensemble, et il pensait que c’était comique.»

Ron Fournier estime tout de même que la carrière de Don Cherry a aussi connu des hauts, mais que ce dernier a tout de même fait son temps.

«Il a fait des choses agréables, il m’a fait sourire, il m’a détendu avec son habillement, son collet, et tout ça... Ça fait un boute! Un moment donné, passe à autre chose, Gustave!», a-t-il lancé du tac au tac.

L’animateur croit néanmoins que l’histoire de Don Cherry ne se terminera pas ainsi, que ce dernier saura rebondir et qu’un réseau s’offrira ses services tôt ou tard.

«Qu’est-ce qu’on dit de lui? On dit : ″Bons débarras″? Moi, je dirai passe à autre chose, et puis ‘bon chance!’», a-t-il conclu.

À voir également: