24 faits et conseils sur la tique pour mieux se protéger

Pas question de revenir de camping avec la maladie de Lyme. 🙅
On ne retrouve pas encore ce type de panneau chez nous, mais les tiques y sont bel et bien présentes.
On ne retrouve pas encore ce type de panneau chez nous, mais les tiques y sont bel et bien présentes.

Les tiques sont bien installées chez nous, et les cas de maladie de Lyme n’ont jamais été aussi élevés. Cet été, en vous protégeant comme il se doit, vous reviendrez de vacances avec des souvenirs, non pas avec des piqûres et une santé déficiente.

LA RECONNAÎTRE

1. La tique n’est pas un insecte, mais un acarien qui se nourrit de sang animal ou humain.

2. Seule la tique Ixodes scapularis, aussi appelée la «tique à pattes noires» ou la «tique du chevreuil» transmet la bactérie Borrelia burgdorferi, responsable de la maladie de Lyme. Il existe sinon 900 espèces dans le monde, dont 12 répertoriées au Québec.

3. Les tiques sont minuscules donc difficilement perceptibles. La taille des espèces adultes varie entre 3 et 5 millimètres, soit la taille d’une graine de sésame. Les femelles adultes gorgées de sang peuvent atteindre jusqu’à 13 millimètres. Une tique peut prendre 100 fois son poids lors du repas sanguin.

4. Au Québec, on trouve surtout la dangereuse tique Ixodes scapularis en Estrie, en Montérégie, dans le sud-ouest de la Mauricie et dans le sud-ouest de l’Outaouais.

5. Ce ne sont pas toutes les tiques Ixodes scapularis qui transportent la maladie de Lyme.

6. La tique vit dans les endroits humides comme les forêts, les boisés, les herbes hautes, les jardins, les aménagements paysagers ou amas de feuilles mortes.

7. La tique est principalement active au printemps et à l’été.

8. La tique n’attaque pas l’humain, mais s’accroche à lui lorsqu’on l’effleure.

LA REPOUSSER

9. Rester dans les sentiers lors de balades en forêt ou en montagne.

10. Appliquer un chasse-moustiques à base de DEET ou d’icaridine. Plus la concentration est importante, plus la tique sera repoussée.

11. Porter des vêtements longs pour éviter l’exposition de la peau nue.

12. Miser sur des vêtements de couleur claire pour mieux voir les tiques qui s’agrippent aux vêtements.

13. Porter des souliers fermés en nature.

14. Entretenir son terrain de sorte qu’il ne devienne pas un milieu propice à la prolifération des tiques. (Éviter les herbes hautes, les amas de feuilles mortes et les buissons envahissants)

15. Inspecter régulièrement nos animaux domestiques qui rentrent de l’extérieur.

LA LOCALISER AINSI QUE SES POTENTIELLES PIQÛRES

16. Après une activité en nature, il est conseillé d’examiner son corps en entier pour vérifier la présence de tiques ou de piqûres. Les zones chaudes et humides - souvent cachées - comme les genoux, les aisselles ou le nombril sont ses préférées.

17. Les piqûres ne font pas nécessairement mal. Elles passent même souvent inaperçues. Il ne faut donc pas négliger l’étape de l’auto-inspection.

18. La piqûre cause parfois une rougeur de 5 cm de diamètre en forme d’anneau ou de cible qui peut persister plus de 48 heures.

LA TRAITER (ET PLUS SUR LA MALADIE DE LYME)

19. Retirez la tique dans les heures suivant la piqûre avec un tire-tique ou une pince fine comme une pince à sourcils. Il faut entre 24 et 36 heures avant que la maladie de Lyme ne soit transmise. (Québec propose une marche à suivre pour un retrait efficace ici.)

20. Consultez un professionnel de la santé dans les heures suivant la piqûre. Un traitement préventif par antibiotiques pourrait être prescrit. La ligne Info-Santé (811) vous dirigera

21. Si vous présentez des symptômes de la maladie de Lyme (fièvre, maux de tête, frissons, fatigue, douleur musculaire, paralysie du visage, engourdissement des membres, enflure aux articulations, douleur à la poitrine), consultez un médecin et soyez prêt à lui fournir le plus de détails possible sur vos piqûres ou dernières balades en nature. (Les symptômes de la maladie peuvent se manifester entre 3 et 30 jours après la piqûre)

22. La maladie de Lyme n’est pas contagieuse.

23. La maladie est causée par une bactérie. Un traitement antibiotique de deux semaines à un mois peut annihiler l’infection. Plus le diagnostic est émis tôt, plus les chances de guérison sont élevées.

24. Selon certaines études, certains symptômes associés à la maladie de Lyme peuvent perdurer même après le traitement.

Le nombre de cas de maladie de Lyme déclarés au Québec est passé de 125, en 2014, à 500, en 2019. Selon le Collège des médecins du Québec, la maladie de Lyme demeure très difficile à diagnostiquer, surtout aux stades précoces de celle-ci. Il pourrait donc y avoir encore plus de cas dans la province.