NOUVELLES
13/01/2021 14:20 EST

Tests de dépistage: des centaines de voyageurs n'ont pas pu prendre leur vol

Certains avaient en main un test inapproprié - un test d’antigène ou d’anticorps, plutôt que le test PCR requis - d'autres n’avaient pas passé de test ou l’avaient passé plus de 72 heures avant le départ.

Virojt Changyencham via Getty Images

La nouvelle exigence des tests de dépistage de la COVID-19 imposée par le Canada pour les voyageurs internationaux a amené des centaines de personnes à rater leur vol depuis la mise en place du programme, il y a une semaine. 

En vertu des nouvelles restrictions, tous les passagers voyageant vers le Canada en provenance d’un autre pays doivent présenter une preuve d’un résultat négatif à un test de dépistage de la COVID-19 passé un maximum de 72 heures avant le départ. 

Depuis que cette exigence est entrée en vigueur le 7 janvier, WestJet affirme avoir refusé l’embarquement à au moins 385 passagers parce qu’ils ne détenaient pas une telle preuve.  

De même, Air Transat a refusé l’embarquement à au moins 245 passagers pour des raisons liées aux tests depuis la même date, a indiqué une porte-parole de la compagnie aérienne. 

Une porte-parole de WestJet a expliqué que les voyageurs avaient été refusés en raison de tests inappropriés — ils avaient passé des tests d’antigène ou d’anticorps, plutôt que le test PCR requis au Canada — ou parce qu’ils n’avaient pas passé de test, ou l’avaient passé plus de 72 heures avant le départ. 

Au moment de l’annonce de l’exigence des résultats de test, les principales compagnies aériennes du Canada ont demandé, en vain, au gouvernement une prolongation de 11 jours pour mettre en oeuvre les nouvelles règles, avertissant qu’elles entraîneraient de la confusion pour les passagers.