POLITIQUE
11/12/2020 14:34 EST | Actualisé 11/12/2020 14:38 EST

La stratégie fédérale pour le climat inclut une hausse de la taxe sur le carbone

Un fonds de 3 milliards $ est aussi réservé pour encourager les grands pollueurs à adopter des stratégies vertes comme le captage du carbone.

Justin Tang/La Presse canadienne
Catherine McKenna, Steven Guilbeault et Justin Trudeau.

OTTAWA — Le gouvernement fédéral a dévoilé une stratégie de lutte contre les changements climatiques qui inclut une hausse annuelle de sa taxe sur le carbone pour les dix prochaines années.

Le prix de la taxe sur le carbone augmentera de 10 $ la tonne jusqu’à ce qu’il atteigne 50 $ en 2022. Puis, la hausse annuelle passera à 15 $ la tonne jusqu’à atteindre 170 $ en 2030.

Ce plan prévoit aussi des investissements supplémentaires de 8 milliards $ en environnement qui s’ajoutent aux 7 milliards $ déjà annoncés.

Ces sommes vont servir à l’adaptation d’équipements comme les arénas et autres qui pourraient bénéficier de technologies d’énergie renouvelable, de biocarburant ou d’hydrogène ainsi que pour mettre fin à la dépendance au diesel dans les communautés isolées.

Un fonds de 3 milliards $ est aussi réservé pour encourager les grands pollueurs à adopter des stratégies vertes comme le captage du carbone.

La stratégie vise à atteindre une cible de 32 % de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) d’ici 2030, ce qui est légèrement plus que l’engagement des libéraux d’une réduction de 30 %.

Ottawa espère même atteindre une baisse de 40 % des émissions de GES lorsque les provinces auront mis à exécution leur propre plan de lutte aux changements climatiques.

Les autorités fédérales rassurent la population en précisant que des remises aux contribuables vont permettre d’alléger l’impact de la taxe. La majorité des familles canadiennes devraient même recevoir un remboursement plus élevé que le coût réel dépensé.