NOUVELLES
31/07/2019 16:31 EDT

Suspects en cavale: la GRC réduira ses effectifs dans le nord du Manitoba

Jusqu'à présent, plus de 11 000 kilomètres carrés ont été fouillés.

WINNIPEG — La Gendarmerie royale du Canada (GRC) diminuera ses effectifs dans le nord du Manitoba où se concentre la traque pour retrouver deux jeunes Britanno-Colombiens soupçonnés de meurtres.

En conférence de presse mercredi, la commissaire adjointe de la GRC au Manitoba, Jane MacLatchy, a déclaré que les policiers avaient inspecté plus de 11 000 kilomètres carrés du territoire sauvage à l’aide des «technologies les plus avancées» et n’avaient trouvé aucun signe de Bryer Schmegelsky et de Kam McLeod. 

La police a également fait du porte-à-porte dans plus de 500 maisons de la région de Gillam et a fait des recherches dans des bâtiments abandonnés, sur des lignes de chemin de fer et dans des couloirs d’électricité. Les autorités ont utilisé des véhicules tout terrain, des drones, des hélicoptères et des avions pour inspecter le territoire parsemé de tourbières, de forêts denses, de lacs et de rivières.

«Compte tenu du travail accompli jusqu’à présent, le temps est venu de réévaluer le déploiement de nos ressources dans le secteur. Au cours de la prochaine semaine, la GRC commencera à réduire les opérations de recherche dans le nord du Manitoba», a-t-elle soutenu.

Les recherches dans le secteur de Gillam ne sont pas terminées, mais les ressources seront redéployées.

«Je tiens à souligner que nous ne mettons pas fin aux recherches. Une partie des ressources tactiques et spécialisées demeurera à Gillam et poursuivra l’opération pour retrouver les suspects de meurtres», a précisé la commissaire adjointe.

Les avions militaires qui aidaient aux recherches cesseront également leurs activités, mais ils seront disponibles pour reprendre du service si nécessaire, a-t-elle ajouté.

Une longue cavale

Les deux jeunes hommes sont accusés du meurtre au deuxième degré de Leonard Dyck, professeur à l’Université de la Colombie-Britannique, dont le corps avait été retrouvé plus tôt ce mois-ci.

Ils sont également soupçonnés d’avoir assassiné l’Australien Lucas Fowler et sa petite amie américaine Chynna Deese. Les corps des deux jeunes voyageurs ont été retrouvés sur la route vers l’Alaska, dans le nord de la Colombie-Britannique.

C’est à Gillam que la présence des fugitifs avait été confirmée pour la dernière fois, il y a une semaine. Un véhicule incendié dans lequel ils se déplaçaient avait été découvert dans le secteur.

«C’est vraiment la seule chose qu’on a. C’est difficile de développer des théories à partir de ça. On cherche partout. À chaque fois qu’on a des renseignements du public, on les regarde et on les suit», a expliqué Jane MacLatchy.

Bryer Schmegelsky et Kam McLeod avaient auparavant été repérés à Split Lake, une communauté située à environ 170 kilomètres à l’ouest de Gillam, dans le nord du Manitoba.

Les recherches s’étaient déplacées à York Landing au début de la semaine après que la police eut reçu une information selon laquelle les suspects avaient été vus en train de fouiller dans une décharge. Mais l’information n’a pu être confirmée, donc les agents étaient retournés à Gillam et dans la Nation crie de Fox Lake, située à proximité.

Mme MacLatchy a affirmé que les enquêteurs étaient ouverts à la possibilité que les suspects soient morts ou qu’ils aient trouvé le moyen de sortir de la région.