NOUVELLES
02/02/2020 23:19 EST | Actualisé 03/02/2020 07:18 EST

Super Bowl: le Québec célèbre la victoire des Chiefs... et de Laurent Duvernay-Tardif!

Bravo! 👏

Tom Pennington via Getty Images
Laurent Duvernay-Tardif (droite) a pu embrasser le trophée Vince-Lombardi grâce à la victoire de son équipe au Super Bowl.

MONTRÉAL — L’appui massif d’un grand nombre de Québécois derrière Laurent Duvernay-Tardif et les Chiefs de Kansas City aura peut-être contribué à faire pencher la balance, dimanche. Une chose est sûre, les supporters ne manquaient surtout pas d’enthousiasme après la victoire des Chiefs 31-20 contre les 49ers.

Ce 54e match qui a couronné les Chiefs champions de la NFL attirait encore plus d’attention cette année avec la participation de celui qu’il convient d’appeler Dr Duvernay-Tardif dans le camp des champions.

Des événements étaient organisés dans des bars, restaurants et cinémas partout dans la province pour suivre le duel.

À Montréal, l’un des plus grands rassemblements avait lieu au New City Gas dans le quartier Griffintown. Les quelques centaines de personnes ont explosé de joie en voyant les Chiefs marquer le touché décisif en fin de quatrième quart.

La fête s’est même conclue avec une pluie de confettis pour célébrer le triomphe de LDT. L’ambiance était particulièrement festive grâce à l’imposant écran géant et à l’animation d’Alexandre Laganière, analyste et annonceur maison des parties des Alouettes.

«Notre but était d’organiser une bonne première édition, en sous-entendant qu’il va y en avoir d’autres», a confié l’ex-joueur des Carabins de l’Université de Montréal qui a organisé l’événement en collaboration avec Cogeco Média et le New City Gas.

Plusieurs joueurs des Alouettes étaient présents pour l’occasion, dont le centre-arrière Christophe Normand qui était impressionné par l’ambiance. Il espère que la visibilité qu’apporte LDT au football puisse donner une image positive du sport.

«Tous les médias en parlent, c’est sûr que c’est bon. Avec tout le négatif qui s’est dit sur le football dans les dernières années, tant mieux s’il peut amener plus de jeunes à vouloir jouer», a-t-il mentionné.

Son coéquipier Tony Washington qui joue un peu le même rôle que Duvernay-Tardif, mais sur la ligne offensive des Alouettes, n’avait rien à redire de la performance du Québécois à la mi-temps.

«Je l’ai regardé, il fait très bien ce soir», a observé l’imposant athlète. Le parcours de LDT l’a aussi étonné.

«C’est un talent pur. Au football, tout dépend souvent de qui tu connais et d’où tu as joué dans le passé. Lui, personne ne le connaissait et il a atteint la NFL. C’est du pur talent», a décrit le joueur américain.

Alexandre Laganière est convaincu que Duvernay-Tardif est une bénédiction pour la popularité du football.

«Pour rejoindre les gens qui ne connaissent pas le football, il est un excellent ambassadeur. C’est un gars articulé, un rassembleur, c’est quelqu’un de spécial», a-t-il ajouté au sujet du nouveau champion.

TIMOTHY A. CLARY via Getty Images
Laurent Duvernay-Tardif (droite).

Anecdote cocasse, LDT aurait regardé le match du Super Bowl chez Alex Laganière, il y a trois ans. «Il avait apporté un gâteau renversé aux bleuets!», se rappelle l’animateur en riant.

À la Cage aux sports du Complexe Desjardins, on affichait complet bien avant le botté d’envoi. Un imposant groupe occupait d’ailleurs une bonne partie du restaurant. Impossible de manquer Antoine Daudelin qui arborait fièrement une coiffe de plumes en appui aux Chiefs.

«Ce n’est pas mon équipe habituellement, mais j’aime ce que dégage l’organisation et avec la présence de Laurent Duvernay-Tardif, c’était facile de les appuyer», a expliqué le partisan des Jets de New York.

Un autre membre du groupe, Robert Zdun, espérait lui aussi une bonne performance des Chiefs du quart-arrière Patrick Mahomes.

«Ils sont passés proches l’an dernier, alors ce serait le fun qu’ils gagnent cette année. Pour Laurent et pour Mahomes», a mentionné, avant la fin du match, celui qui regardait le Super Bowl avec d’anciens coéquipiers de football depuis une dizaine d’années.

Bien que la faveur populaire se rangeait derrière les Chiefs, certains arboraient fièrement le rouge des «Niners» de San Francisco.

Pour Dom Dumouchel, la présence d’un Québécois est intéressante, mais pas question de laisser tomber son équipe lors du plus grand match de l’année.

Il portait d’ailleurs un chandail avec l’écusson du Super Bowl XLVII, où les 49ers avaient subi la défaite.

À VOIR: Beyonce et Jay-Z ne se sont pas levés pendant l’hymne national au Super Bowl