Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Voici les suggestions de lecture de Legault que l'Association des libraires du Québec avait supprimées

Cette «censure partielle» du premier ministre a beaucoup fait jaser en fin de semaine!
La décision de François Legault d'inclure un essai du chroniqueur conservateur Mathieu Bock-Côté dans ses suggestions de lecture a plutôt mal passé.
La décision de François Legault d'inclure un essai du chroniqueur conservateur Mathieu Bock-Côté dans ses suggestions de lecture a plutôt mal passé.

MISE À JOUR 30/11/2020: L’Association des libraires du Québec s’est excusée d’avoir supprimé les «Prescriptions littéraires» de François Legault et les a remises en ligne.

Le premier ministre François Legault a-t-il été victime de censure? La décision de l’Association des libraires du Québec (AQL) de supprimer de ses réseaux sociaux toutes traces des suggestions de lecture formulées par M. Legault mercredi dernier a beaucoup fait réagir ce week-end.

Apparemment inondée de critiques à la suite de la participation du premier ministre à son initiative «Lire en choeur», l’AQL a supprimé de ses réseaux sociaux la liste des 10 bouquins sélectionnés par M. Legault. Des internautes lui reprochaient notamment de promouvoir les oeuvres d’auteurs issus de la diversité tout en refusant de reconnaître l’existence du racisme systémique. Certains s’opposaient aussi à l’inclusion de L’empire du politiquement correct, du controversé chroniqueur Mathieu Bock-Côté.

La vidéo de 30 minutes où il décrit ses coups de coeur est quant à elle demeurée en ligne, mais une note y a toutefois été ajoutée vendredi pour indiquer que «les opinions exprimées par le participant n’engagent qui lui».

La décision de l’AQL a poussé le Journal de Québec à déclarer dimanche que François Legault avait été «partiellement censuré». Depuis, les réseaux sociaux de l’association sont bombardés de commentaires dénonçant cette «censure». L’AQL a d’ailleurs discrètement retiré lundi matin la notice qu’elle avait ajoutée à la vidéo de M. Legault.

Trouvez la liste complète des suggestions littéraires qui ont tant fait jaser dans la galerie ci-dessous. Le texte se poursuit plus bas.

Les «Prescriptions littéraires» de François Legault 2020

Le premier ministre François Legault n’a pas réagi à la controverse jusqu’à présent. Son attaché de presse, Ewan Sauves, s’est montré soulagé que la vidéo du premier ministre n’ait pas été supprimée.

Pour l’instant, la controverse ne semble pas avoir découragé M. Legault, avide lecteur, de partager ses découvertes littéraires avec les Québécois.

Dimanche après-midi, le premier ministre a partagé son plus récent compte-rendu, cette fois sur le livre Nous méritons mieux – Repenser les médias au Québec de Marie-France Bazzo, soulignant au passage que la crise des médias a profité, selon Mme Bazzo, à des «commentateurs plus conservateurs comme Christian Dufour et Mathieu Bock-Côté».

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.