DIVERTISSEMENT
07/07/2020 11:32 EDT | Actualisé 07/07/2020 12:11 EDT

«Sucré salé»: le retour du beau temps après des mois difficiles pour Sophie Prégent

«J’ai dévissé ma tête et je me suis dit: "Il faut passer au travers"»

TVA

Sophie Prégent a accordé une entrevue particulièrement émotive à Patrice Bélanger, ce lundi 6 juillet, dans le cadre de l’émission Sucré salé. Un entretien au cours duquel il fut évidemment question des derniers mois extrêmement difficiles auxquels a dû faire face la présidente de l’Union des artistes.

À l’instar de nombreux artistes et de salariés issus de différents secteurs d’activités, Sophie Prégent a dû regrouper toutes ses ressources pour tenter de naviguer à travers la crise, devant prendre au passage plusieurs décisions crève-coeurs.

«Quand je rentre à l’Union présentement, avec la pandémie qu’on a vécue, je me dis que j’aurai été éprouvée pendant mon mandat. Je ne dis pas qu’il n’est rien arrivé durant le mandat des autres, on va prendre les choses plus humblement que ça, mais une pandémie où il y a 50 mises à pied du personnel, des artistes qui ne travaillent plus, des revenus [en chute libre] [...] J’aurai eu la totale. J’ai eu comme un 360 degrés de la situation», a-t-elle déclaré.


La principale intéressée a évidemment eu peur pour l’avenir même de l’UDA, au même titre que celui de nombreux artistes s’étant retrouvés du jour au lendemain dans une situation plus que précaire.

«J’étais comme en choc, je fonctionnais. Charles [Lafortune, ndlr] me disait: “Tu ne peux pas aller travailler, tout est arrêté”. Non, moi il faut que je sois là. J’ai été là tous les matins. J’ai dévissé ma tête et je me suis dit: “Il faut passer au travers”», a-t-elle renchéri.

À plusieurs moments durant l’entrevue, Sophie Prégent n’a pas caché que cette situation l’avait à la fois ébranlée, mais aussi rendue plus forte, et résiliente.

«Sauver la vie de l’Union, ça n’a jamais été mon mandat. Et je me retrouvais avec ça, et avec comment trouver des ressources pour que les gens puissent continuer de survivre cet été [...] Tout tombait d’un coup. On l’a tenu à bout de bras, et je le dis: l’iceberg ne nous a pas frappés. L’Union va survivre, et pas un peu et pas tout croche. Elle va survivre», a-t-elle conclu, tel un immense soupir de soulagement.

Sucré salé est diffusée du lundi au vendredi à 18h30, sur les ondes de TVA.