NOUVELLES
25/07/2019 15:20 EDT | Actualisé 25/07/2019 17:22 EDT

Le pire des scénarios pour le président de Savoura et son fils

L'hélicoptère a été retrouvé dans le secteur du lac Valtrie au nord du Parc du Mont-Tremblant.

La Presse canadienne
Photo d'archives de Stéphane Roy.

La Sûreté du Québec a localisé au sol l’hélicoptère de Stéphane Roy dans le secteur du lac Valtrie au nord du Parc du Mont-Tremblant.

Malheureusement, deux personnes décédées ont été retrouvées près de l’appareil. Tout porte à croire qu’il s’agit de M. Roy et de son fils de 14 ans, a indiqué la SQ sur Twitter. Une identification formelle des corps devra être faite.

L’appareil a été repéré dans le secteur du lac Valtrie au nord du Parc du Mont-Tremblant.

M. Roy, président de Savoura, et son fils Justin manquaient à l’appel depuis le 10 juillet dans les Hautes-Laurentides.

L’engin a été retrouvé dans le secteur du lac Valtrie, à environ 80 kilomètres au sud-est du Lac-De La Bidière, d’où Stéphane Roy et son fils avaient décollé le mercredi 10 juillet.

Le porte-parole de l’entreprise et de la famille Roy, André Michaud, a dit à La Presse canadienne que les proches des deux victimes souhaitaient remercier tous ceux qui ont participé aux recherches.

“La famille est extrêmement reconnaissante de tous ces efforts qui les ont encouragés à poursuivre, pour en arriver aux résultats d’aujourd’hui. Malheureusement, la fatalité donne les résultats que nous avons”, a-t-il dit.

“La plus grande réussite de monsieur Roy, c’est son petit garçon Justin qui, malheureusement, a été emporté par ce malheureux incident”, a ajouté M. Michaud, qui est aussi un ami proche de Stéphane Roy.

La famille s’était réunie d’urgence à Sainte-Sophie jeudi après-midi, après que la SQ eut indiqué que l’hélicoptère avait été retrouvé.

Père et fils ont été portés disparus le jeudi 11 juillet, alors qu’ils devaient rentrer à la maison la veille. Ils ne sont toutefois jamais rentrés de leur voyage de pêche à bord de l’hélicoptère Robinson R44, piloté par Stéphane Roy.

Les recherches pour retrouver l’hélicoptère ont nécessité le survol de 20 000 kilomètres carrés de territoire densément boisé dans les Hautes-Laurentides.

L’armée et la Sûreté du Québec ont effectué des recherches aériennes, au sol et sur l’eau dans les jours ayant suivi la disparition.

 

Le territoire des fouilles s’est étendu du Lac-De la Bidière à Sainte-Sophie. Comme le pilote n’avait pas de plan de vol et qu’aucun signal de détresse n’a été détecté, à l’exception de quelques données cellulaires, il n’y avait que peu d’information disponible quant au trajet emprunté par les disparus.

Plus tôt cette semaine, les enquêteurs de la SQ avaient indiqué avoir reçu des informations qui leur avaient permis de cibler une zone plus restreinte pour effectuer les recherches.

Le frère de Stéphane Roy, Daniel, avait également indiqué que les proches continuaient eux aussi les recherches avec des bénévoles et des hélicoptères privés.

Avec des informations de La Presse canadienne.