NOUVELLES
10/11/2019 13:37 EST | Actualisé 11/11/2019 08:19 EST

Sportsnet s'excuse pour les commentaires discriminatoires de Don Cherry

Cherry s’est plaint de voir rarement des personnes qui, à son avis, sont des immigrants porter des coquelicots avant le jour du Souvenir.

THE CANADIAN PRESS/Darren Calabrese
Don Cherry (photo d'archives)

Sportsnet s’est excusé des commentaires exprimés par Don Cherry à la télévision nationale, quand il s’est plaint de voir rarement des personnes qui, à son avis, sont des immigrants porter des coquelicots avant le jour du Souvenir.

Le président de Sportsnet, Bart Yabsley, a déclaré que les propos de Cherry étaient offensants et discriminatoires.

M. Yabsley a ajouté que le réseau a parlé à M. Cherry de la gravité de ses commentaires.

Don Cherry, âgé de 85 ans, a tenu ces propos au cours de son intervention télévisée hebdomadaire, samedi soir, affirmant que les nouveaux arrivants au Canada aiment le mode de vie d’ici, mais n’honorent pas les anciens combattants.

Ses commentaires ont provoqué l’indignation sur Internet et beaucoup ont appelé à son congédiement.

La Ligue nationale de hockey a indiqué que les commentaires de M. Cherry étaient “offensants et contraires aux valeurs [qu’elle] croit”.

Cherry n’a pas immédiatement répondu aux demandes d’entrevue.

L’acolyte de Don Cherry pendant le segment Coach’s Corner, Ron MacLean, a présenté des excuses sur Twitter.

“J’aimerais m’excuser sincèrement à tous nos auditeurs et à tous les Canadiens. Au cours de l’émission de [samedi] soir, Don a exprimé des commentaires blessants et remplis de préjugés. J’aurais souhaité réagir de façon différente. C’est vraiment un moment litigieux. Je suis furieux contre moi de l’avoir laissé aller, a-t-il écrit. Je collabore avec Don depuis 30 ans. Nous aimons tous deux le hockey, mais [samedi] soir, je sais qu’on vous a laissé tomber. Le hockey est un élément qui nous unit. J’ai le privilège de voyager partout au pays pour célébrer le sport national du Canada. Notre diversité est l’un des grandes forces de notre pays.”

Indignation

La mairesse de Bonnie Crombie, de Mississauga, en Ontario, a qualifié les propos du commentateur de “répugnants”.

“Nous sommes fiers de la diversité du patrimoine culturel et nous le défendrons toujours, a-t-elle déclaré sur Twitter. Les nouveaux immigrants enrichissent notre pays pour le mieux. Nous sommes tous Canadiens et portons fièrement nos coquelicots.”

Le maire de Toronto John Tory a invité Don Cherry de se rendre lundi aux cérémonies du jour du Souvenir qui se dérouleront au vieil Hôtel de Ville où il pourra constater que “des milliers de Canadiens de tous âges, de toutes nationalités, de toutes religions ayant des parcours différentes” sont prêts à rendre hommage aux vétérans.

“Don Cherry est dans le champ lorsqu’il remet en question le dévouement des nouveaux Canadiens pour les vétérans et leur sacrifice que nous célébrons au cours du jour du Souvenir, a dit M. Tory. Ses commentaires étaient injustes et tout simplement faux.”

L’ancien premier ministre de l’Ontario, Bob Rae, a aussi condamné les propos de M. Cherry.

“Les remarques de [Don] Cherry étaient empreintes de préjugés, et à ce stade de notre histoire, nous ne pouvons pas les passer en silence.”

“Hockey Night in Canada” est toujours diffusé le samedi soir sur les ondes de la CBC en vertu d’une entente de sous-licence avec Rogers Media, le propriétaire de Sportsnet, à qui appartiennent les droits de télédiffusion des matches de la LNH au Canada anglais.

“Comme Rogers Media est le détenteur des droits nationaux de la LNH, la CBC n’a aucun pouvoir sur le contenu rédactionnel [le choix des commentateurs et leurs opinions] de Hockey Night in Canada”, a déclaré un porte-parole de la société d’État. Chuck Thompson par courriel.