DIVERTISSEMENT
27/02/2020 14:03 EST | Actualisé 27/02/2020 14:06 EST

«Pour déjouer l’ennui»: le spectacle tout doux de Pierre Lapointe

Le chanteur qui venait nous offrir ses belles «berceuses pour adultes», tel qu’il décrit son plus récent album, était visiblement très en forme.

Il n’y avait point d’ennui, mercredi soir, lors de la première montréalaise de la tournée Pour déjouer l’ennui de Pierre Lapointe. L’auteur-compositeur-interprète nous a promis un spectacle «tout doux», en arrivant seul sur scène, et c’est ce qu’il a livré, devant un public ébahi.

Il a ouvert le spectacle avec la délicate Amour bohème, seul à l’avant-scène de l’Usine C, avant que le rideau noir ne s’ouvre sur une scène parsemée de doré et de paillettes, habitée par ses quatre musiciens complices, tous habillés en noir (et une boule disco).

Pierre Lapointe nous a offert ses belles «berceuses pour adultes», tel qu’il décrit lui-même son plus récent album, Pour déjouer l’ennui, tout en nous partageant de savoureuses anecdotes sur la genèse de plusieurs de ses chansons. 

Ainsi, Nu devant moi a été écrite après une discussion avec un amoureux qui lui racontait comment il avait eu des relations compliquées avec ses ex. L’artiste a expliqué que pour lui, les ruptures avaient toujours été définitives et qu’il avait écouté son amoureux avec stupéfaction, pour ensuite en faire une chanson… et que c’est ensuite avec lui qu’il a vécu sa première expérience de retrouvailles après une rupture!

Il a aussi détaillé avec humour la liaison qu’il avait eue avec celui qui lui a inspiré Le monarque des Indes… et expliqué qu’il avait vraiment eu l’impression d’être «punk», lorsqu’il a chanté pour la première fois les quelques vers suivants à son ami Albin de la Simone, qui a réalisé l’album par la suite: «ton vernis à ongles est joli/tes yeux vifs et ta barbe aussi».

Le chanteur et coach à La Voix était en forme, visiblement très heureux et enthousiaste de présenter son spectacle à son public montréalais (qui le lui rendait bien).

Pierre Lapointe a parsemé le concert de quelques anciens succès comme Tel un seul homme, Nous restions là et 27-100 rue des Partances. Après le rappel, le chanteur a clos la soirée avec la magnifique 2 X 2 rassemblés (la chanson qu’on passera probablement à la radio après son décès, à son avis!), chantée tout sobrement et intimement, le chanteur et ses acolytes assis sur le devant de la scène. Un moment assez magique, tout en douceur, qui résume assez bien la soirée.