NOUVELLES
18/09/2020 14:40 EDT

Si le Soleil mourait, une planète pourrait survivre

Des astrophysiciens ont découvert une planète en orbite autour d'une naine blanche. Preuve que lorsque le Soleil s'éteindra, une planète géante pourrait s'en sortir.

RomoloTavani via Getty Images

C’est une première. Des astrophysiciens ont découvert une exoplanète appelée WD 1856+534, une naine blanche, située à 80 années-lumière de la Terre et âgée de 6 milliards d’années, d’après une étude publiée dans la revue scientifique Nature le mercredi 16 septembre. Une naine blanche est une étoile qui a épuisé son carburant et qui a éjecté sa couche supérieure, détruisant -en général- les planètes de son système. 

Jusqu’ici, on pensait que les planètes ne pouvaient pas résister aux événements qui transforment les étoiles en naines blanches. Mais si cette découverte est exacte, elle montrerait que dans près de 6,5 milliards d’années, lorsque le Soleil se transformera à son tour en naine blanche, des planètes géantes du type de WD 1856+ 534 pourraient survivre.

Chasseur d’exoplanètes en transit

Concrètement, lors de sa fin de vie, l’astre voit sa surface augmenter, jusqu’à devenir une grande rouge. Le diamètre de l’étoile peut être multiplié par un facteur 200, tandis que la baisse de température va se traduire par un décalage du rayonnement vers le rouge: l’étoile devient ce qu’on appelle une géante rouge. Une centaine de millions d’années plus tard, l’étoile perdra de la masse, toute sa partie externe sera expulsée: c’est la naissance de la naine blanche, un astre très dense d’une taille inférieure. Jusqu’à cette découverte, on pensait qu’aucune planète autour de cette ancienne étoile ne pouvait résister à cette transformation. 

Mais le télescope TESS de la Nasa, un chasseur d’exoplanètes, vient de remettre en cause cette idée. La méthode utilisée est celle des transits, pour repérer la baisse de luminosité provoquée par le passage d’un objet devant une étoile. “C’est l’un des principaux défis dans l’observation des naines blanches. Leur faiblesse rend difficile la mesure précise de leur luminosité”, explique Andrew Vanderburg de l’Université de Wisconsin, qui a découvert l’exoplanète avec une équipe internationale. 

Jupiter a le profil type pour “survivre”

Les scientifiques ont également déterminé la taille de WD 1856 b, égale à celle de Jupiter. Elle est donc bien plus grosse que la naine blanche autour de laquelle elle tourne, de la taille de la Terre environ. Ils ont montré par ailleurs qu’elle était toute proche de son étoile puisqu’une année sur cette planète ne dure que 35 heures, contre 90 jours par exemple pour Mercure, la planète la plus proche du Soleil.

Mais il est impossible que cette planète ait évolué tout au long de sa vie à cette distance: sinon, elle aurait été vaporisée par l’étoile lors de sa phase de géante rouge. Elle devait donc se situer plus loin, à environ 1 unité astronomique. D’après les astrophysiciens, elle se serait rapprochée de son étoile au cours de la transformation. La gravité exercée par l’astre à ce moment là sur l’exoplanète aurait perturbé sa trajectoire. 

Conclusion pour les astrophysiciens? Des planètes géantes peuvent survivre à la création d’une naine blanche et migrer vers une orbite serrée autour de leur étoile. Plus généralement, la découverte pourrait nous aider à mieux comprendre l’avenir du système solaire. Les planètes extérieures survivront sans doute et après la formation de la naine blanche, les interactions gravitationnelles qu’elles exercent les unes sur les autres augmenteront”, décrypte Andrew Vanderburg. 

Ce texte a été publié originalement sur le HuffPost France.

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!