DIVERTISSEMENT
11/08/2020 13:57 EDT

Smash Mouth se moque de la COVID-19 devant des milliers de personnes

Plusieurs personnes ont fustigé le groupe après que les images d'une foule monstre présente lors d'un spectacle au Dakota du Sud ont fait le tour des médias sociaux.

Le groupe Smash Mouth était la tête d’affiche d’un festival de musique et rassemblement de motocyclistes à Sturgis, dans le Dakota du Sud, ce week-end, et a été vivement critiqué sur les réseaux sociaux pour ne pas avoir adhéré aux directives du CDC, alors que la pandémie continue de faire rage aux États-Unis.

Le Sturgis Buffalo Chip est un festival qui attire des centaines de milliers de personnes chaque année et offre aux participants des spectacles de musique et de cascades, l’occasion de magasiner et divers événements, selon son site Web.

Smash Mouth était l’un des nombreux groupes à se produire au festival cette année, mais il est devenu viral après son spectacle de dimanche soir.

Les photos et les vidéos de la prestation du groupe ont révélé que la plupart des spectateurs ne portaient pas de masques ou ne respectaient pas les directives de distanciation sociale. Le leader du groupe, Steve Harwell, a même crié à la foule à un moment donné: «Maintenant que nous sommes tous ici ensemble ce soir... On s’en fout, de cette COVID de merde!»

Le HuffPost a contacté le groupe pour obtenir des commentaires.

La page de l’événement, sur le site Web de la Black Hills & Badlands Tourism Association, indique qu’on pouvait trouver sur le site des panneaux «à tous les points d’entrée et zones de rassemblement rappelant aux invités de respecter la distanciation sociale, encourageant l’utilisation de couvre-visages et expliquant les recommandations du CDC pour aider à prévenir la propagation de la COVID-19.»

En outre, le site affirme que lors de l’événement, il y avait des stations de désinfectant pour les mains, des masques étaient en vente et des employés masqués étaient présents derrière des vitres de protection «dans des points de vente désignés».

Le site a également déclaré que les clients avaient la possibilité de pratiquer la distanciation sociale avec «plus de 600 acres» à leur disposition et qu’ils étaient «tenus d’avoir un masque avec eux».

Les vidéos de l’événement montrent clairement qu’un grand nombre de participants ne portaient pas de masques ou n’essayaient pas de garder les deux mètres recommandés entre chacun d’entre eux.

En réponse à ce mépris éhonté de la crise sanitaire mondiale, de nombreuses personnes se sont exprimées sur les réseaux sociaux à propos du fait d’organiser un tel concert en ce moment:

«Moi qui dois boycotter Smash Mouth parce qu’ils ne prennent pas la pandémie au sérieux»

«ces gens ont tout risqué pour voir Smash Mouth la nuit dernière»

«Les fans de Smash Mouth sont donc prêts à risquer la mort pour écouter All Star en spectacle.»

Ce texte initialement publié sur le HuffPost États-Unis a été traduit de l’anglais.