NOUVELLES
21/06/2019 11:07 EDT

Un service en ligne pour les personnes LGBTQ+ victimes de violence

Le programme Alix pourra recenser les situations de violence, soutenir les victimes et agir pour amorcer un changement social.

MONTRÉAL — Un nouveau service à l’intention des personnes LGBTQ+ victimes de violence a été lancé cette semaine par Interligne.

Le service, baptisé Alix, est un programme mis en oeuvre à travers une plateforme web, qui vise à dresser un portrait des violences vécues par les communautés LGBTQ+.

Interligne, anciennement connu sous le nom de Gai Écoute, explique avoir été témoin, depuis sa fondation, de multiples formes de violences présentes dans les communautés LGBTQ+, qu’elle soit physique, psychologique, sexuelle, conjugale, institutionnelle ou autres.

Le programme Alix, précise-t-on, pourra recenser ces situations de violence, soutenir les victimes et agir pour amorcer un changement social quant aux perceptions et aux façons d’agir auprès des personnes LGBTQ+ victimes de violence.

 

La plateforme invitera les personnes concernées à signaler les situations de violence anonymement. Les données recueillies seront répertoriées à l'aide d'une carte interactive, et seront également incluses dans un rapport annuel.

Alix offre aussi des outils, des pistes d'actions et des ressources, en plus de permettre, par l'entremise d'Interligne, l'accès à une ligne d'aide, d'écoute et de renseignements, et ce, en tout temps.

«Les personnes LGBTQ+ ne dénoncent pas les violences dont elles sont victimes puisqu'elles ont peur de devoir faire leur "coming out" auprès des autorités et que ce dernier soit mal reçu» a expliqué Pascal Vaillancourt, directeur général d'Interligne, par communiqué.

«Cette réaction est pleinement justifiée puisque de nombreux services ne tiennent pas compte des réalités multiples de la diversité sexuelle et de la pluralité des genres, ce qui perpétue les micro agressions contribuant à l'exclusion des personnes LGBTQ+».