NOUVELLES
24/06/2020 16:07 EDT

Des sénateurs demandent à Ottawa d'imposer des sanctions aux émissaires chinois

Dans une lettre adressée au gouvernement, ils écrivent que la Chine «pose constamment et impitoyablement des gestes horribles et absolument inhumains à l’endroit d’autres groupes».

THE CANADIAN PRESS/AP/Vincent Yu
Dans une lettre adressée au gouvernement, ils écrivent que la Chine «pose constamment et impitoyablement des gestes horribles et absolument inhumains à l’endroit d’autres groupes».

OTTAWA — Une douzaine de sénateurs demandent au gouvernement libéral d’imposer des sanctions aux représentants de la Chine pour ses violations des droits de la minorité musulmane, ses entraves aux libertés à Hong Kong et l’arrestation de deux Canadiens.

Ce groupe de sénateurs compte une majorité de conservateurs, mais aussi quelques honorables nommés par des premiers ministres libéraux, dont Justin Trudeau.

Dans une lettre adressée au gouvernement, ils écrivent que la Chine «pose constamment et impitoyablement des gestes horribles et absolument inhumains à l’endroit d’autres groupes».

Une loi permet au gouvernement du Canada de cibler les finances personnelles de représentants étrangers responsables de violations des droits de la personne en gelant leurs avoirs au pays et en interdisant aux institutions bancaires de transiger avec eux.

Les libéraux font également face à des pressions dans le sens inverse, alors qu’un sénateur a demandé au gouvernement, mardi, d’étudier la possibilité d’intervenir pour libérer la vice-présidente du géant chinois des technologies Huawei.

Meng Wanzhou est assignée à domicile à Vancouver et fait face à un procès d’extradition vers les États-Unis, à la demande des Américains.

Justin Trudeau a rejeté cette possibilité, affirmant que le dossier Meng Wanzhou doit suivre son cours sans intervention politique, même si les Canadiens Michael Kovrig et Michael Spavor sont détenus par la Chine dans un geste considéré comme des représailles par le Canada.

À VOIR AUSSI: Le GPS chinois couvre désormais toute la Terre grâce à un dernier lancement de satellite réussi