NOUVELLES
01/04/2020 16:49 EDT

Secteur public: les primes des travailleurs sont reconduites pour six mois

Les deux plus grandes organisations syndicales du secteur public ont confirmé qu’elles avaient finalement obtenu cette assurance de la part des équipes de négociation, mardi soir.

THE CANADIAN PRESS/Jacques Boissinot
Le président du Conseil du Trésor du Québec, Christian Dubé (photo d'archives)

MONTRÉAL — La CSQ et la CSN ont finalement obtenu l’assurance que les primes versées à certains travailleurs du secteur public sont reconduites pour six mois, et ce, sans que cela soit conditionnel au renouvellement des conventions collectives.

Les deux plus grandes organisations syndicales du secteur public ont confirmé qu’elles avaient finalement obtenu cette assurance de la part des équipes de négociation, mardi soir.

Ces primes que touchent des milliers de travailleurs des secteurs public et parapublic arrivaient à échéance le 30 mars. Elles font l’objet de lettres d’entente qui sont annexées aux conventions collectives 2015-2020.

Le président du Conseil du trésor, Christian Dubé, avait d’ailleurs clarifié la question, quelques heures plus tôt, puisque les organisations syndicales en avaient une interprétation différente l’une de l’autre.

«Cette reconduction devra être convenue avec les syndicats. Elle n’est pas conditionnelle à une entente sur le renouvellement des conventions collectives. Si, dans six mois, les négociations sur le renouvellement des conventions collectives ne sont pas terminées, les primes seront à nouveau discutées entre le gouvernement et les syndicats», avait expliqué le ministre Dubé à La Presse canadienne.

La Centrale des syndicats du Québec y a vu «une très bonne nouvelle» pour ses membres touchés. Cela leur permettra de pousser un soupir de soulagement.

La CSQ estime toutefois que c’était «le seul geste décent à faire» et affirme qu’elle «aurait aimé ne pas avoir à négocier ça en pleine pandémie».

La Confédération des syndicats nationaux, de son côté, soutient que le message gouvernemental sur la reconduction de ces primes n’était pas clair jusqu’en début de soirée mardi. C’est la déclaration du ministre Dubé qui a fait bouger les choses aux tables de négociation, a-t-elle soutenu mercredi.

Ce que sont ces primes

La plus connue de ces primes est celle qui est versée aux salariés qui travaillent en hébergement et soins de longue durée, dont les préposés aux bénéficiaires. Elle est de 180 $ par bloc de 750 heures de travail.

Il en existe une pour les psychologues, par paliers, de 6,7 à 9,6 pour cent.

Celle pour certains ouvriers spécialisés est de 10 pour cent.

Celle pour les salariés qui travaillent auprès d’une clientèle ayant des troubles graves du comportement est de 295 $ à 360 $ par bloc de 500 heures.

Celle pour certains travailleurs dans le Grand Nord varie de 5000 $ à 11 750 $.

À VOIR AUSSI: Legault s’inquiète des résidences pour aînés