Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Les élus montrent ce qu’ils font pour garder le moral et ça ne plaît pas à tout le monde

L'initiative #TousEnsemblePourAllerMieux était peut-être louable, mais de nombreuses critiques ont émergé de la part de citoyens.

Le ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, Lionel Carmant, a lancé vendredi matin une initiative sur les réseaux sociaux pour partager ce qu’il fait pour garder le moral en ces temps difficiles en raison de la pandémie.

Dans sa publication accompagnée du mot-clic #TousEnsemblePourAllerMieux, on voit le député de Taillon et sa femme danser.

«On a tous un petit quelque chose qui rend notre quotidien plus lumineux. Moi, j’aime mettre de la musique et danser avec ma conjointe. Et vous, qu’est-ce qui place un sourire sur votre visage?» a-t-il écrit.

Il a ensuite mis trois personnes au défi de partager leurs astuces à leur tour, dont le premier ministre François Legault. La chaîne s’est ensuite propagée et presque tous les députés de la CAQ y ont participé.

L’idée du ministre Carmant (ou la plus récente stratégie de communication du gouvernement?) était louable en cette année où la santé mentale de nombreux Québécois est lourdement affectée par tout ce qui découle de la pandémie de COVID-19.

Par contre, de nombreuses critiques ont émergé de la part de citoyens puisque les publications de certains députés ont montré qu’ils ne mènent pas exactement la même vie que le Québécois moyen. Pour certains, cet exercice a encore montré les privilèges des gens mieux nantis dans la société québécoise.

Des internautes ont entre autres fait valoir que la majorité des Québécois sont confinés dans leur appartement, comparativement à plusieurs députés qui semblent vivre dans des demeures légèrement plus grandes et plus luxueuses, comme le ministre de l’Agriculture, André Lamontagne, et le ministre de l’Éducation Jean-François Roberge.

La chroniqueuse Manal Drissi a soulevé que c’est un peu plus difficile de jouer de la musique lorsque les murs entre les appartements en milieu urbain ne sont pas très bien insonorisés.


Certaines publications de députés ont été tournées en dérision.


Des internautes ont rappelé que les personnes en situation d’itinérance vivent dans des conditions où ils n’ont pas ce confort.


Plusieurs députés du gouvernement ont propagé la chaîne initiée par le ministre Carmant en partageant des photos d’eux en train de faire des activités à l’extérieur, ce qui ressemble beaucoup plus au quotidien des Québécois en temps de pandémie.

Si vous avez de la difficulté à garder le moral, il existe plusieurs ressources pour vous aider. Vous pouvez entre autres contacter la ligne Info-Social 811. Pour les jeunes, Tel-Jeunes est disponible au 1-800-263-2266 ou sur son site Web ainsi que la ligne Jeunesse, J’écoute en composant sans frais le 1-800-668-6868 ou en textant le mot PARLER au 686868.

Il existe aussi la Ligne d’écoute d’espoir pour le mieux-être pour tous les peuples autochtones du Canada. Pour la joindre, composez sans frais le 1-855-242-3310 ou utilisez la fonction de clavardage sur son site Web.

Vous pouvez également trouver d’autres ressources en cliquant sur ce lien.

À VOIR: le plan de ventilation des écoles est trop lent, juge la FAE

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.