DIVERTISSEMENT
02/12/2019 23:40 EST

«Ruptures»: une finale sous le signe de l'équilibre pour Ariane Beaumont

Tout vient à point à qui sait attendre...

Radio-Canada

Ruptures a pris fin, ce lundi 2 décembre, au terme de cinq saisons qui nous auront, évidemment, fait passer par toute la gamme des émotions, mais qui auront également su faire oeuvre utile en informant et en sensibilisant le public à certaines problématiques sociales plus courantes que l’on pourrait croire.

Ariane Beaumont a finalement trouvé l’équilibre et la paix intérieure, mais non pas sans devoir faire face à quelques dernières embûches.

Radio-Canada

ATTENTION: DIVULGÂCHEURS

Après que l’ex-conjoint de Christelle Piazza ait effectivement manoeuvré pour la tenir à l’écart suffisamment longtemps pour lui en passer une petite vite et obtenir une entente qui l’avantagerait, Ariane et Claude ont fait appel à Alain Grimard (pour une dernière fois) pour retrouver la trace de leur cliente.

Christelle n’ayant pas refait surface à temps pour empêcher la cour d’approuver l’entente, un dernier obstacle se dressait devant les trois femmes : Marie Rousseau.

Mais grâce à l’aide inattendue de Justine Salvail, l’avocate la plus intransigeante de la télévision québécoise a eu droit à une bonne dose de karma en voyant le climat toxique qu’elle a fait régner depuis trop longtemps au sein de son cabinet être finalement dénoncé publiquement.

Bref, qui se ressemble s’assemble, et la vision et l’attitude narcissiques et égoïstes de Jean-Marie Cabal, tout comme celle de son avocate, ont ultimement causé leur perte.

Une fin imparfaite, mais idéale

La question la plus importante concernait évidemment l’état de santé du bébé à naître d’Ariane.

Un court échange entre l’avocate et la mère de Christine, lors de la touchante cérémonie de mariage de cette dernière et Lulu, a sous-entendu qu’Ariane aurait gardé son enfant indépendamment du résultat des tests.

Les auteurs ont ensuite judicieusement choisi le moment où la future mère allait enfin savoir ce qui allait l’attendre pour effectuer un saut dans le temps de quelques années.

Nous avons alors retrouvé une Ariane Beaumont épanouie à la tête de son cabinet (qu’elle dirige à présent avec Claude et Gabrielle), mère d’une petite fille en pleine santé, auteure accomplie, mais séparée d’Étienne Dalphond.

Et dans une scène d’épisode finale digne de ce nom, Ariane s’est mise à table avec sa fille et ses proches, savourant enfin le moment présent, ensemble - sa mère avec Manuel Romero, son frère Michaël avec Claude.

Mais une fois à la maison, alors qu’elle allait se mettre au lit avec sa fille, le téléphone a sonné, et Ariane a aussitôt dû reprendre du service.

Ainsi, si cette finale n’a pas tenté de coups d’éclat, ou de tourner le couteau dans la plaie d’antagonistes déjà suffisamment meurtris, elle a surtout voulu célébrer une dernière fois le caractère combatif, empathique et indépendant d’une Ariane Beaumont ayant finalement fait la paix avec son passé - et sa mère - pour pouvoir contempler l’avenir, et s’accomplir pleinement, et ce, aussi bien dans sa vie professionnelle que personnelle.

À voir également: