Roman Polanski distingué, des victimes d'abus sexuels témoignent

Avec le mot-clic #JeSuisVictime, des témoignages d'abus sexuels affluent sur Twitter depuis la cérémonie des César 2020.
Ce mot-clic est révélateur d’un problème bien ancré au sein de notre société actuelle.
Ce mot-clic est révélateur d’un problème bien ancré au sein de notre société actuelle.

Suite à la cérémonie des César 2020 où le réalisateur Roman Polanski a pu être distingué par une statuette de la meilleure réalisation pour son film J’accuse, des témoignages bouleversants de personnes se disant victimes dabus sexuels affluent en réponse sur les réseaux sociaux.

Ce mot-clic, révélateur d’un problème bien ancré au sein de notre société, a déjà atteint sur Twitter, en ce lundi 2 mars, plus de 64 965 tweets au total.

Le phénomène a commencé à prendre de l’ampleur dans la nuit du 29 février au 1er mars selon Visibrain. En effet, plus de 2000 tweets ont été publiés ce jour-là avec ce mot-clic vers 23 heures.

Enfin, depuis ce lundi 2 mars, l’utilisation de #JeSuisVictime ne cesse d’augmenter au point d’être l’un des hashtags les plus tendances de la journée.

Partout et tout le temps

Ces centaines de témoignages proviennent de personnes à la fois bouleversées et scandalisées depuis la consécration du réalisateur franco-polonais accusé de viols. Beaucoup pointent le problème des violences sexuelles qui ne se limite pas uniquement à la France. Et démontrent par leurs propres expériences ce problème de société qui survient partout et tout le temps.

D’autres utilisent même ce mot-clic pour rappeler aux victimes que ce n’est pas de leur faute si elles ont subi ce genre d’abus.

Vague post-#MeToo

Ce n’est pas la première fois qu’un tel mot-clic sur les réseaux sociaux prend une telle ampleur après le succès planétaire des #Balancetonporc et #MeToo. De son côté, le collectif féministe #NousToutes a réaffirmé son soutien à toutes les victimes d’agressions sexuelles. Au-delà du mot-clic #JeSuisVictime, la lutte contres les violences sexuelles se fera bien entendre le 8 mars, Journée internationale des droits des femmes.

Ce texte a été publié originalement dans le HuffPost France.

À VOIR AUSSI: Roman Polanski primé aux César malgré les protestations