DIVERTISSEMENT
05/08/2019 17:49 EDT

Rihanna charge Trump après les fusillades d'El Paso et Dayton

Rihanna mais aussi Cardi B ont critiqué le président américain sur son tweet concernant la tuerie d'El Paso.

Simon Dawson / Reuters

Après les deux fusillades qui ont fait plusieurs morts à El Paso au Texas et Dayton en Ohio ce premier week-end d’août, Donald Trump commence à catalyser de nombreuses critiques.

Après les démocrates qui ont accusé le président américain d’entretenir un climat de racisme et de violence, c’est au tour de Rihanna de charger sévèrement le locataire de la Maison-Blanche. Sur son compte Instagram, la chanteuse a commenté le tweet de condoléances de Donald Trump dans lequel il écrivait: «La fusillade d’aujourd’hui à El Paso n’était pas seulement tragique, c’était un acte de lâcheté. Je sais que comme tout le monde dans ce pays, je condamne cet acte haineux. Il n’y aura jamais de raisons ou excuses pour justifier le meurtre de personnes innocentes».

Alors que le tireur d’El Paso a été mû par des motivations racistes - un manifeste qui lui est attribué évoque «une invasion hispanique du Texas» - et que le procureur d’El Paso a qualifié les faits de «terrorisme intérieur», Rihanna a notamment entrepris le président américain sur sa formulation. 

«Heu... Donald, tu as mal écrit “terrorisme”. Ton pays vient de subir deux attaques terroristes d’affilée, faisant presque 30 morts. Et ça, quelques jours après une autre attaque terroriste en Californie, où un terroriste a pu LÉGALEMENT acheter un fusil d’assaut (AK-47) à Vegas, puis conduire pendant des heures jusqu’à un festival en Californie où il a tué 6 personnes dont un jeune bébé!», a d’abord écrit Rihanna en légende, faisant référence à la tuerie perpétrée dans un festival gastronomique à Gilroy, le week-end dernier.

S’en prenant à la législation sur les armes à feu et au projet de mur que Donald Trump souhaite construire avec le Mexique, la chanteuse a ajouté: «Imagine un monde où il est plus facile d’obtenir un AK-47 qu’un VISA! Imagine un monde où ils construisent un mur pour garder les terroristes en AMÉRIQUE!». La chanteuse a ensuite adressé ses condoléances aux familles des victimes.

Cardi B enfonce le clou

Si pour l’instant les mobiles de la tuerie de Dayton ne sont pas connus, Rihanna n’est pas la seule star à avoir critiqué Donald Trump sur son refus de qualifier au moins la tuerie d’El Paso d’acte terroriste intérieur. La chanteuse Cardi B, elle aussi a taclé le président.

«Nous avons assez d’informations! Les deux tireurs sont des terroristes suprémacistes blancs qui avaient l’intention de tuer une minorité. Les autorités ont rapidement agi sur un plan légal mais que vas-TU faire pour contrôler certains de tes SUPPORTERS RACISTES?», a-t-elle écrit.

L’élue à la Chambre des représentants, Alexandria Ocasio-Cortez n’a d’ailleurs pas manqué de rappeler ce week-end qu’elle a déjà pointé du doigt cette difficulté à qualifier de «terrorisme», les actes des suprémacistes blancs dont les motivations sont pourtant claires. Contrairement, soulignait-elle, aux attaques perpétrées par des personnes musulmanes, qui écopaient automatiquement du qualificatif de «terrorisme».

Ce texte a été publié originalement dans le HuffPost France.