NOUVELLES
31/12/2020 13:44 EST

De retour de voyage, le ministre ontarien Rod Phillips présente sa démission

Doug Ford a dit qu’il avait accepté la démission de son collègue en tant que ministre.

La Presse Canadienne/Steve Russell-Pool
Le ministre des Finances de l'Ontario Rod Phillips vient de donner sa démission.

TORONTO — Le ministre des Finances de l’Ontario a démissionné de son poste au cabinet, jeudi, peu après son retour d’un voyage controversé dans les Caraïbes en pleine pandémie.

Le premier ministre Doug Ford a dit qu’il avait accepté la démission de Rod Phillips en tant que ministre.

M. Ford a précisé qu’il avait demandé au président du Conseil du Trésor, Peter Bethlenfalvy, d’assumer le rôle de ministre des Finances et de présenter le budget 2021 du gouvernement.

M. Phillips est arrivé à l’aéroport international Pearson de Toronto jeudi matin après avoir pris des vacances à Saint-Barthélemy, malgré les directives provinciales exhortant les gens à éviter les voyages non essentiels.

Il avait alors affirmé vouloir garder son emploi, tout en ajoutant qu’il respecterait la décision de M. Ford à la suite de ce que le premier ministre a dit être une «conversation très difficile» entre les deux hommes.

«Il y a encore un travail très important à faire, et j’aimerais continuer à en faire partie. Mais je comprends, les gens sont en colère, ils ont le droit d’être en colère, je dois regagner leur confiance», avait déclaré M. Phillips aux journalistes après son arrivée à l’aéroport.

M. Phillips était à Saint-Barthélemy depuis le 13 décembre et s’est placé en quarantaine à Ajax, en Ontario, pendant 14 jours à compter de jeudi.

M. Ford a déclaré mercredi qu’il n’avait pas été informé du voyage à l’avance, mais qu’il en avait été mis au courant peu de temps après. Il a admis qu’il aurait dû exiger le retour immédiat de M. Phillips.

C’était une erreur de jugement importante, une erreur stupideRod Phillips

Le premier ministre a dit qu’il était «inacceptable» pour tout titulaire d’une charge publique d’ignorer les directives liées à la COVID-19 dans la province.

M. Phillips a affirmé plus tôt cette semaine qu’il avait décidé de partir sans savoir que la province serait placée en confinement général le lendemain de Noël.

Il a répété jeudi qu’il regrettait sa décision et comprenait qu’il avait besoin de regagner la confiance du public.

«C’était une erreur de jugement importante, une erreur stupide», a déclaré M. Phillips. «Encore une fois, je m’excuse, je le regrette, mais tout ce que je peux faire maintenant, c’est présenter ces excuses et aller de l’avant.»