NOUVELLES
15/07/2020 12:20 EDT | Actualisé 23/07/2020 08:58 EDT

Le gouvernement du Québec amorce le déconfinement des bureaux

Le ministre du Travail, Jean Boulet, a toutefois averti que l’on ne permettra le retour que de 25 % des employés dans un premier temps.

Masafumi Nakanishi via Getty Images

Le gouvernement du Québec annonce qu’il permet le retour au travail progressif des travailleurs de bureau à compter de samedi.

Le ministre du Travail, Jean Boulet, a toutefois averti que l’on ne permettra le retour que de 25 % des employés dans un premier temps.

De plus, cette proportion de 25 % ne représente pas un objectif à atteindre, mais bien un maximum à respecter, a précisé le ministre.

M. Boulet a souligné que ce sera aux employeurs à déterminer la forme que prendra ce retour au travail et qu’il pourrait très bien être effectué sous forme rotative.

Un guide a été préparé par la CNESST pour assurer le respect de normes sécuritaires en milieu de travail fermé. Quelque 300 inspecteurs de la CNESST ainsi qu’un millier d’«agents de prévention» seront sur le terrain en soutien aux employeurs.

D’ici à ce que le déconfinement soit complété, le ministre Boulet continue d’encourager fortement la poursuite du télétravail, tout en reconnaissant que cette option n’est pas toujours possible.

De son côté, la ministre responsable de la métropole, Chantal Rouleau, a fait valoir que l’absence de quelque 400 000 travailleurs a un effet délétère sur la vitalité du centre-ville de Montréal. Bien qu’il soit encore trop tôt pour dresser un bilan, elle dit espérer un éventuel retour de ces travailleurs, malgré le fait que plusieurs employeurs ont découvert de nouvelles vertus au télétravail.

À VOIR AUSSI: 4 mythes sur le télétravail