POLITIQUE
21/10/2019 22:24 EDT | Actualisé 22/10/2019 03:24 EDT

Qu'est-il arrivé aux candidats vedettes au Québec?

En vrac, voyez les résultats de ces candidats vedettes qui cherchaient à se démarquer au Québec.

Leur candidature n’était pas passée inaperçue, mais a-t-elle été payante pour leur parti? Maintenant que les Canadiens ont voté, nous avons la réponse.

Retrouvez ici les résultats de notre sélection de candidatures vedettes parmi les 78 circonscriptions québécoises.

Ruth Ellen Brosseau, candidate néo-démocrate qui en avait surpris plus d’un en se faisant élire lors de la vague orange de 2011, et encore en 2015, n’a pas été en mesure de répéter la chose cette année. Dans Berthier–Maskinongé, elle a dû s’incliner face au bloquiste Yves Perron.

Dans Longueuil-Saint-Hubert, le comédien Denis Trudel, candidat pour le Bloc québécois, devance Réjean Hébert, ex-ministre de la Santé sous le gouvernement péquiste de Pauline Marois, qui cherchait cette fois à se faire élire pour le Parti libéral du Canada. Pierre Nantel, ex-élu du NPD passé au Parti vert du Canada, termine derrière.

Steven Guilbeault représentait une grosse prise pour l’équipe de Justin Trudeau. Le réputé écologiste, candidat libéral dans Laurier–Sainte-Marie, a remporté son pari. Il a devancé la néo-démocrate Nimâ Machouf, épidémiologiste et femme de l’ex-député de Québec solidaire Amir Khadir.

Montage photo. Sources: PC et Facebook
Steven Guilbeault (PLC) a été élu. Sylvie Fréchette (PCC) et Chu Anh Pham (NPD) ne peuvent en dire autant.

 

La double médaillée olympique Sylvie Fréchette avait attiré les projecteurs dès son entrée en scène pour le Parti conservateur du Canada. Dans Rivière-du-Nord, dans les Laurentides, la célèbre athlète de nage synchronisée n’a pas été en mesure de se hisser au sommet. Rhéal Fortin, du Bloc québécois, garde son poste.

Dans Trois-Rivières, les conservateurs avaient misé sur la candidature de l’ex-maire de la municipalité, Yves Lévesque. Ce dernier s’incline. Louise Charbonneau, du Bloc québécois, a obtenu la faveur des électeurs.

L’ancienne cycliste Lyne Bessette avait choisi de défendre les couleurs du Parti libéral du Canada dans Brome-Missisquoi. Celle qui a participé à deux Jeux olympiques (à Sydney, en 2000, et à Athènes, en 2004) arrive première au fil d’arrivée, devant la bloquiste Monique Allard.

L’ex-journaliste Chu Anh Pham, qui représentait le Nouveau Parti démocratique dans Honoré-Mercier, a subi la défaite à son entrée en politique. Celle qui a aussi été conseillère principale à la firme de relations publiques TACT Intelligence-conseil s’est en effet inclinée devant le libéral Pablo Rodriguez.

Autre nom connu dans la course: Alexis Brunelle-Duceppe, le fils de l’ex-chef bloquiste Gilles Duceppe, est élu pour le Bloc québécois dans Lac-Saint-Jean.

 

Le cinéaste Hugo Latulippe, qui s’était lancé en politique pour représenter le NPD dans Montmagny–L’Islet–Kamouraska–Rivière-du-Loup, s’incline. Bernard Généreux, du Parti conservateur, l’emporte.

Le Parti Rhinocéros avait réservé une surprise aux électeurs de Beauce, avec un deuxième Maxime Bernier. «Si la tendance se maintient», cette candidature loufoque terminera en dernière place. Le «vrai» Maxime Bernier, de son côté, s’incline face au conservateur Richard Lehoux.

Angelo Esposito, l’ex-hockeyeur et choix de première ronde des Penguins de Pittsburgh au repêchage de 2007, tentait de se faire élire sous la bannière conservatrice dans Alfred-Pellan, à Laval. Le libéral Angelo Iacono reste en place.

À voir également: