Top 12 des restos à Québec qui ne se démodent pas

Du bistro à la gastronomie, du café à la nappe blanche, voici des valeurs sûres pour toutes les occasions pendant le temps des fêtes.

Il y a de ces tables qui, année après année, demeurent incontournables dans leur genre, défient les tendances et entretiennent une réputation enviable. Et si en cette fin d’année on revisitait les adresses bien établies, qui font rayonner la ville de Québec par la qualité de leur produit?

En voici 12 de tous les styles, du bistro à la gastronomie, du café à la nappe blanche, pour toutes les occasions.

Le Continental : la constance gagnante

Le restaurant Le Continental semble évoluer dans une classe à part. Depuis plus de 60 ans, la célèbre institution du Vieux-Québec a vu passer bien des ministres, des célébrités et des gens d’affaires à sa table. Mais aussi des familles et des couples qui viennent y célébrer un événement marquant et qui apprécient les classiques de l’endroit. Haut lieu de la gastronomie, sa carte a pratiquement pas changé depuis ses débuts, à commencer par les fameux et spectaculaires flambés au guéridon. Pour le plus grand bonheur de la clientèle qui en redemande encore. 26, rue Saint-Louis, Québec.

Le Saint-Amour : la passion dans l’assiette

Ouvert depuis 1978, le restaurant Saint-Amour fait rayonner la ville de Québec par la qualité de son produit. Toujours mené par la passion du chef Jean-Luc Boulay, le Saint-Amour incarne tout le savoir-faire de la haute cuisine française, à la saveur locale et actuelle. Si les uns s’y attablent pour l’incontournable foie gras de canard, d’autres se laissent tenter par les nouveautés ou par les desserts, qui sont de véritables œuvres d’art, démontrant une fois de plus la finesse et la recherche derrière chaque création. 48, rue Saint-Ursule, Québec.

Le Louis-Hébert : la cuisine française revisitée

Au cœur de l’action de la Grande Allée, le restaurant Louis-Hébert bénéficie d’un cadre enchanteur. En ses murs de pierre s’invite un décor plus contemporain, - lequel a été refait il y a quelques années -, où la cuisine française du marché fait toujours le bonheur des épicuriens. Derrière les fourneaux, le chef Hervé Toussaint tient la barre de la cuisine depuis une trentaine d’années. 668, Grande Allée Est, Québec.

Café Buade : le jeune centenaire

Quel est le plus ancien restaurant de Québec ? C’est en fait un café. Le Café Buade a célébré cette année un important anniversaire : celui de ses 100 ans. Depuis un siècle, il est l’un des endroits les plus visités par les touristes dans le Vieux-Québec, attirés d’abord par le bâtiment qui date de 1860. On s’y arrête pour un lunch sur le pouce ou pour se réchauffer le temps d’un café. C’est aussi l’adresse des habitués et des travailleurs du quartier qui y viennent pour ses plats réconfortants à petits prix.

31, rue De Buade, Québec.

Buffet de l’Antiquaire : des brunchs authentiques

Les dimanches matins, ne soyez pas surpris s’il y a une file devant la porte du Buffet de l’Antiquaire. C’est que les gourmands sont friands de ses assiettes déjeuners bien copieuses qui mettent en valeur les classiques culinaires québécois. Depuis plus de 40 ans, la petite adresse du Vieux-Port offre une cuisine traditionnelle, à des prix toujours accessibles. Dès qu’on y entre, on a l’impression de reculer dans le temps, tant le restaurant a toujours conservé sa chaleur, sa simplicité et son hospitalité.

95, rue Saint-Paul, Québec

Le Michelangelo : l’Italie à son meilleur

S’offrir une soirée au Michelangelo, c’est faire un voyage express en Italie. Assurément l’une des tables les plus acclamées de la région, elle présente depuis 45 ans le meilleur de la cuisine italienne, dans un souci du détail et un savoir-faire frisant la perfection. Son décor inspiré de l’architecture italienne contribue également à l’expérience et au dépaysement. Sans oublier l’impressionnante carte des vins et sa cave unique au pays. À revisiter pour les soirs de grande occasion. 3111, chemin Saint-Louis, Québec.

L’Échaudé : le bistro charmant

Après une balade dans le Vieux-Port de Québec, un arrêt à l’Échaudé est toujours une bonne idée. Depuis 1984, le sympathique bistro charme à la fois les touristes et les habitués avec ses valeurs sûres, comme le tartare de bœuf, le délicieux boudin et la bavette-frites, en plus des créations bistronomiques du chef, qui rehausse la cuisine bistro par sa signature plus raffinée, sans oublier le service toujours constant. Un bistro aux « nappes blanches », mais sans prétention. 73, rue Sault-au-Matelot, Québec.

Portofino : ambiance festive

C’est la fête au Portofino! Le populaire restaurant animé du Vieux-Québec célébrera en 2020 ses 25 ans. Bien qu’il soit le plus jeune de notre liste, il retient notre attention par sa persévérance à mettre l’Italie dans l’assiette et à faire chanter les papilles des clients. Nichée dans une maison historique construite en 1760, la brasserie italienne du Vieux-Québec réserve une atmosphère des plus chaleureuses avec ses murs de pierre, son salon Ferrari et son four à bois de conception italienne. 54, rue Couillard, Québec.

Le Bistango : des histoires de familles

La famille est une valeur bien ancrée au restaurant Bistango. Non seulement il appartient à la famille Germain (les entrepreneurs Christiane et Jean-Yves), mais ces derniers sont épaulés depuis de nombreuses années par leur associé Sylvain Lambert, qui était jusqu’à tout récemment le chef exécutif. Ce dernier a passé sa toque à son fils Tristan, qui compte bien perpétuer la renommée du Bistango. Avec sa jeune brigade, il propose un menu inventif et audacieux qui combine une cuisine distinctive et une grande carte des vins, le tout dans une ambiance feutrée et chaleureuse inspirée du charme des bistros français.1200, avenue Germain-des-Prés, Québec.

Restaurant-pub D’Orsay : un cachet européen

Le restaurant-pub D’Orsay fait la preuve que la formule du pub anglais attire toujours les clients, tirant son épingle du jeu depuis plus de 45 ans. Situé en plein cœur du Vieux-Québec, son cachet européen séduit certes la clientèle touristique, mais surtout les locaux, qui reviennent encore et encore. Ici, pas de surprise sur le menu, ni sur l’addition. On y va pour une assiette de moules, un burger gourmand ou un steak classique, le tout dans une ambiance décontractée et un décor qui a été revitalisé l’an dernier. 65, rue De Buade, Québec.

Café Krieghoff : le rendez-vous des habitués

Beau temps, mauvais temps, à toute heure du jour, les clients entrent et sortent du Café Krieghoff, pour un allongé, un repas entre amis ou une rencontre d’affaires. Nommé en l’honneur du peintre Cornelius Krieghoff, qui a habité les lieux, le café ne dérougit pas depuis son ouverture en 1977. Lieu de rendez-vous des artistes d’ici et d’ailleurs, il exprime à merveille l’esprit bohème de l’avenue Cartier et des alentours. 1089, avenue Cartier, Québec.

Bistro Hobbit : un nouveau chef

Il y a du nouveau au bistro Hobbit, une institution du Faubourg Saint-Jean depuis près de 45 ans. C’est le chef David Forbes qui prendra désormais les commandes de la cuisine, après cinq ans à œuvrer au Ciel! bistro-bar. Intime et convivial, le Hobbit a d’abord été un café-théâtre qui a vu passer bon nombre de dramaturges et d’acteurs. On y retrouve aujourd’hui une cuisine plus recherchée, mais toujours aussi créative. 700, rue Saint-Jean, Québec.