NOUVELLES
22/01/2020 12:08 EST

Le restaurant Manitoba est visé par des militants des droits des animaux

Les propriétaires ont reçu une note qui affirme que le chef de l’établissement a du sang sur les mains.

MONTRÉAL — Pour la deuxième fois en quelques jours, un restaurant de Montréal a été la cible d’intimidation de la part de personnes qui se présentent comme étant des militants des droits des animaux.

Les propriétaires du restaurant Manitoba affirment que de la colle a été apposée en début de semaine sur la serrure de la porte de leur établissement situé sur la rue Saint-Zotique Ouest, dans le quartier Mile-Ex. 

Ils affichent aussi sur leur page Facebook une photographie d’une note manuscrite qui a été laissée dans leur boîte aux lettres. Un extrait de la note affirme que le chef de l’établissement a du sang sur les mains et que des milliers d’oies et de canards paient injustement de leur vie pour assouvir un simple plaisir gustatif.


Dans une explication de plusieurs centaines de mots, les propriétaires du Manitoba affirment notamment que tuer des animaux n’est pas pour un plaisir gustatif, mais un besoin de se nourrir et un souci d’équilibre écologique. Ils assurent que leur approvisionnement de viande provient d’animaux ayant été bien traités.

Il semble que les propriétaires du restaurant aient alerté le Service de police de la Ville de Montréal. L’établissement est fermé depuis le 6 janvier et ne doit rouvrir ses portes que ce jeudi.

Le 11 janvier dernier, des militants véganes ont fait irruption au restaurant Joe Beef, situé dans le quartier de la Petite-Bourgogne, pendant que des clients étaient dans l’établissement.

À VOIR: Cathcart, la nouvelle foire alimentaire de la Place Ville-Marie