OPINION
21/08/2020 14:26 EDT

Le Biodôme veut qu'on se balade «comme dans la nature»... avec notre téléphone

Moi qui cherchais justement une autre occasion de regarder des écrans avec mes enfants!

Mathieu Rivard/Espace pour la vie

Les Montréalais l’attendaient avec impatience: après deux ans de rénovations, le Biodôme rouvrira enfin ses portes le 31 août prochain.

En tant que maman de deux jeunes enfants, je ne peux pas vous dire à quel point j’étais excitée lorsque l’annonce a été faite, jeudi.

On nous promet des nouveaux animaux - dont quatre soeurs capybaras trop mignonnes! -, un nouveau tunnel de glace et une nouvelle mezzanine offrant des points de vue «inédits».

En parcourant le communiqué de presse d’Espace pour la vie, je me voyais déjà déambuler avec mes deux minis à travers les différents écosystèmes, en essayant de repérer toutes les créatures qui se cachent à travers les feuilles ou derrière les rochers.

Mais un passage du communiqué de presse m’a fait sourciller. 

«Le Biodôme a fait un choix audacieux en remplaçant les traditionnels panneaux d’interprétation par une toute nouvelle application mobile qui favorisera l’immersion dans la nature par une variété de moyens.»

Ma face doit avoir allongé de 3 pouces.

J’ai passé le printemps à essayer de divertir deux enfants privés de garderie pendant que mon mari et moi essayions tant bien que mal de travailler. On vient de survivre à un été sans festival, sans voyage et avec à peu près pas de visiteurs pour éviter de propager la vilaine COVID-19. Comme dans beaucoup de familles, la télévision et la tablette ont été allumées chez nous plus qu’on l’aurait souhaité depuis le début de la pandémie. 

Alors là, de lire que même notre sortie au Biodôme allait aussi être passée à regarder un écran, ça m’a vraiment découragée.

Et je ne suis pas la seule. Un sondage informel réalisé auprès des parents de mon entourage a suscité presque toujours la même réaction: «ah, c’est ben poche».

J’ai donc contacté Étienne Laurence, chef de division Programmes publics et éducation au Biodôme, pour avoir des explications. Lui-même père de trois enfants qui passent trop de temps devant leurs écrans ces temps-ci, M. Laurence a quand même réussi à me rassurer un peu.

Mathieu Rivard/Espace pour la vie
Le Biodôme de Montréal assure que sa nouvelle application mobile «permettra au visiteur de se balader comme en nature».

«Si j’ai des visiteurs qui passent tout le parcours le nez rivé sur le téléphone, j’ai raté mon coup», dit-il. «Le but, c’est d’utiliser le téléphone, oui, mais d’ensuite retourner vers ce qu’on voit.»

Il explique que l’un des objectifs principaux du projet de rénovation du Biodôme était de pousser plus loin l’esprit d’immersion.

«On veut vraiment que les visiteurs se sentent comme en train de faire une marche en forêt, qu’ils découvrent la nature à leur rythme», décrit M. Laurence, visiblement enthousiaste.

Selon lui, les panneaux d’interprétation venaient «créer une barrière dans cette immersion».

C’est vraiment un pari qu’on prend parce que les visiteurs sont habitués à utiliser les panneaux.Étienne Laurence

Comprenez-moi bien, je n’ai rien contre la technologie. J’ai téléchargé l’application et elle est très bien faite! On peut même observer des espèces dangereuses comme le jaguar en réalité virtuelle, façon Pokémon Go.

Mais je me voyais déjà essayer de lire la description de la forêt tropicale humide sur mon téléphone pour expliquer à ma fille qu’il y pleut jusqu’à trois fois plus que chez nous et qu’il n’y neige jamais, pendant que mon fils d’un an et demi essaie d’arracher l’appareil de mes mains.

«La visite peut très bien se faire sans téléphone», assure toutefois M. Laurence, à mon grand soulagement. «Si on ne veut pas utiliser l’application, on va quand même vivre une expérience vraiment enrichissante.»

Mathieu Rivard/Espace pour la vie

Les visiteurs qui n’ont pas de téléphone intelligent ou de tablettes (ou qui n’en ont pas assez pour tous les membres de la famille) peuvent emprunter gratuitement un iPod au comptoir de prêt. Encore faut-il vous assurer que votre mini ne le lancera pas dans un des étangs et que votre pré-ado ne passera pas toute la visite à tenter de gosser dans les paramètres, ce qui ne sera pas de tout repos.

Étienne Laurence souligne que le nouvel aménagement a été pensé en gardant en tête qu’environ 70% des visiteurs souhaiteraient utiliser l’application mobile. Il était donc crucial d’offrir des alternatives.

L’une de ces alternatives, c’est un guide d’interprétation des espèces vendu au coût de 2$. On n’y trouvera pas autant de détails sur les espèces que dans l’application, mais il permet d’identifier quelque 140 animaux et végétaux aperçus dans les différents écosystèmes.

Le Biodôme misera aussi sur la présence accrue des éducateurs déployés dans les écosystèmes. 

«Ils vont être plus présents pour le public, malgré la COVID, et ils vont aller à la rencontre des gens en se déplaçant ou à certains lieux fixes», explique M. Laurence.

La programmation offerte par le musée au cours de la journée permettra aussi de voir les animaux sous un autre jour et d’obtenir plus d’informations sur les différentes espèces. L’application permet d’ailleurs de recevoir des notifications pour les activités qu’on ne veut pas rater.

Il semble donc qu’il y en aura pour tous les goûts dans ce nouveau Biodôme, que j’ai bien hâte d’explorer en famille. Mais je peux déjà vous dire que mon téléphone va rester dans ma poche.

Voyez un aperçu de ce qui vous attend lors de votre visite au Biodôme dans la galerie ci-dessous:

Galerie photo Réouverture du Biodôme de Montréal Voyez les images