Vivre

Comment retourner au gym… et ne pas lâcher deux semaines plus tard!

Un classique du début d’année est de se dire: «je reprends le sport, c’est décidé». Plus facile à dire qu’à faire!

Mal à l’épaule, agenda surchargé, manque d’énergie… ne doivent plus être des excuses, mais bien des motivations pour reprendre le sport. Mais comment faire pour que ce ne soit pas une simple résolution de début d’année, et bien un vrai retour à l’activité physique, durablement?

Parce que le problème n’est pas de remettre un pied au gym, mais d’y aller régulièrement tout au long de l’année, on a interviewé et recueilli les conseils d’une spécialiste de la motivation et passionnée de l’exercice, Mme Eveline Canape, vice-présidente du Groupe Énergie Cardio.

Un classique du début d’année est de se dire: «je reprends le sport, c’est décidé». Plus facile à dire qu’à faire, et échouer son retour son sport... c’est absolument démotivant. Il faut donc se donner les moyens de réussir.

Une motivation profonde et un vrai objectif

«Ce qui est important, c’est une bonne prise en charge, un bon encadrement, parce que reprendre le sport, c’est un vrai processus de changement de vie. Premièrement et préalablement, il faut faire un exercice d’introspection pour aller à la source de votre motivation profonde - et ensuite se fixer un objectif clair et important pour vous. Perdre cinq livres n’en est pas un, mais se sentir bien dans sa peau, vraiment bien, en est un, tout comme se rendre au gym deux à trois fois par semaine.»

Pour se fixer un objectif, on peut utiliser la fameuse méthode SMART. S pour simple, M pour mesurable, A pour atteignable, R pour réaliste, T pour temporel. Dans le cadre de cet objectif, choisissez une discipline qui vous plaît et vous donne du fun!

«Saviez-vous d’ailleurs que reprendre le sport, c’est aussi difficile que d’arrêter de fumer?»

- Eveline Canape

Changer ses habitudes

Ce n’est pas vrai qu’au terme d’une séance ou deux, il est possible de ressentir les bienfaits de l’exercice. Cela prend du temps, mais combien de temps au juste pour bien intégrer cette nouvelle routine dans notre agenda et retrouver nos muscles délaissés?

«Il faut de deux à trois mois pour réussir à développer une habitude en allant au gym deux à trois fois par semaine. Il est donc impératif de faire de la place dans son agenda. Les 30 premiers jours sont les plus importants, c’est là que ça passe ou ça casse. Les 60 premiers jours le sont aussi. Sachez aussi que le mieux est d’y aller deux à trois fois par semaine. Mais je ne dirais jamais qu’une seule fois est inutile.»

Pas facile de trouver du temps au coeur de votre agenda? Si l’on prend en compte le temps passé devant Netflix ou tout simplement devant notre écran, les 5 à 7… et plus, il est clairement possible de trouver du temps.

Les recommandations officielles

Selon Santé Canada: « L‘activité physique améliore la santé et le bien-être; réduit le stress; renforce le coeur et les poumons; augmente le niveau d’énergie; aide à atteindre et maintenir un poids santé; favorise une philosophie de vie positive.»

Selon le site officiel du gouvernement du Québec, les adultes et aînés devraient faire au moins deux heures et demie d’activité physique d’intensité modérée à élevée chaque semaine. Les séances d’activité physique devraient durer au moins dix minutes. Au moins deux fois par semaine, elles devraient inclure des activités visant à renforcer les muscles et les os, en particulier ceux des cuisses et des jambes.

Les 10 essentiels pour se remettre au sport selon Eveline Canape

  • Faire un exercice d’introspection pour vraiment aller à la source de votre motivation profonde;
  • Avoir un objectif clair et important pour vous;
  • Faire une évaluation de votre condition physique qui va ainsi permettre de dresser une stratégie personnalisée;
  • Organiser votre horaire pour intégrer trois à cinq périodes d’activité physique et d’entraînement par semaine;
  • Avoir des rendez-vous fixes;
  • Choisir une ou des activités qui vous procurent du plaisir;
  • Vous lancer des défis et mesurer votre progression régulièrement;
  • Utiliser une variété de méthodes d’entraînement sécuritaires et validées scientifiquement;
  • Se bâtir un réseau de soutien social;
  • Être supervisé au minimum durant les six premiers mois.

Être bien entouré(e)

«Qu’il s’agisse d’un entraîneur, d’un cours de groupe ou d’une session de gym avec l’un de vos amis, c’est un rendez-vous. Plus difficile de ne pas s’y rendre. Les encouragements aussi sont importants. Que ce soit l’encadrement d’un professionnel qui te fait progresser ou l’encouragement d’un ami, c’est primordial dans les débuts.»

S’entraîner aux bons horaires

Matin ou soir? La règle est de respecter son rythme biologique, c’est le plus important. Si vous sortez exténués du travail, inutile de vous jeter à contre coeur sur un tapis de course. Cela ne fera que vous écoeurer. En revanche si vous êtes du genre matinal(e), c’est le moment pour vous de vous entraîner. Se lever une heure plus tôt pour vous rendre au gym est probablement la meilleure option pour vous.

À vous de jouer!

À VOIR AUSSI: