POLITIQUE
11/06/2019 15:45 EDT

Remboursement des trop-perçus: le PLQ anticipe un choc tarifaire

Pliant sous la pression, le gouvernement Legault déposera demain un projet de loi pour redonner aux abonnés d'Hydro-Québec environ 1,5 milliard $.

LARS HAGBERG via Getty Images

QUÉBEC — L’opposition officielle anticipe un choc tarifaire dans quatre ans dans le dossier des trop-perçus d’Hydro-Québec.

Pliant sous la pression, le gouvernement Legault déposera mercredi un projet de loi pour suspendre les pouvoirs de la Régie de l’énergie, geler les tarifs d’électricité et redonner aux abonnés d’Hydro-Québec environ 1,5 milliard $, selon ce qu’a rapporté La Presse, mardi.

Dans une entrevue récente, le président d’Hydro-Québec, Éric Martel, rappelait que cette somme n’est plus dans les coffres d’Hydro, mais bien dans ceux du gouvernement.

Il a également mis en garde les caquistes contre le danger de demander un trop grand effort à Hydro-Québec. Plus de 70 pour cent de ses équipements ont passé la moitié de leur vie utile, avait-il souligné. 

Hydro-Québec n’a pas commenté la nouvelle mardi, plaidant que le projet de loi n’avait pas encore été déposé à l’Assemblée nationale.

 Pour le député libéral Gaétan Barrette, cela n’équivaut pas à un vrai remboursement, car les Québécois ne recevront pas de chèque. 

Qui plus est, après avoir gelé les tarifs, Hydro-Québec n’aura d’autre choix que de les rehausser de façon «brutale», selon lui.

Le coporte-parole de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois, a affirmé pour sa part qu’il était trop tôt pour crier victoire «et dire que les gens vont voir la totalité de l’argent qu’ils ont versé en trop à Hydro-Québec».

Les trop-perçus représentent l’écart entre le rendement autorisé par la Régie de l’énergie et le rendement réel réalisé par Hydro-Québec. Dans l’opposition, la CAQ avait exigé le remboursement complet des trop-perçus, estimant qu’ils correspondaient à une «taxe déguisée». Une fois au pouvoir, elle n’en a rien fait.