BIEN-ÊTRE
05/09/2019 11:30 EDT

Les régimes végétalien et végétarien augmenteraient le risque d'accident vasculaire cérébral

Le risque serait 20% plus élevé chez les végétariens et végétaliens.

SANTÉ - Manger de la viande pourrait vous éviter un accident vasculaire cérébral. Le British Medical Journal a publié une étude mercredi 4 septembre, qui suggère que les personnes suivant un régime végétalien ou végétarien ont un risque plus faible d’avoir une maladie cardiaque, mais un risque plus élevé de faire un accident vasculaire cérébral.

L’étude menée par l’Université d’Oxford a utilisé les données de plus de 48.000 personnes sur une période de 18 ans.

Le rapport précise que les participants recrutés, entre 1993 et ​​2001, n’avaient pas d’antécédents de maladie cardiaque ou d’accident vasculaire cérébral.

Ils ont été répartis en trois groupes: les carnivores (24.428 personnes), les pescatariens (7506 personnes) et les végétariens/végétaliens (16.254 personnes).

En 2010, les chercheurs ont demandé aux participants s’ils avaient changé de régime alimentaire entre-temps, et ont pris en compte les antécédents médicaux comme le tabagisme et l’activité physique.

Une fois les résultats ajustés, il a été démontré que les pescatariens enregistraient une réduction de 13% du risque de maladie cardiaque par rapport aux carnivores et que les personnes avec un régime à base de plantes présentaient un risque 22% plus faible. Ce qui équivaut à dix cas de moins chez les végétariens et les végétaliens que chez les mangeurs de viande.

Après 18 ans, les données recensées ont déclaré 2820 cas de maladie cardiaque et 1072 cas d’accident vasculaire cérébral.

Malgré le risque réduit de maladies cardiaques, les résultats ont montré que le taux d’accidents vasculaires cérébraux chez les végétariens/végétaliens était 20% plus élevé que ceux qui mangeaient de la viande. Les chercheurs ont suggéré que cela pouvait être lié à de faibles niveaux de vitamine B12 (présente dans la viande), mais ont tout de même indiqué que davantage d’études étaient nécessaires pour étudier ce lien.

Les chercheurs ont déclaré: “Nous avons observé des taux plus faibles de cardiopathie ischémique chez les pescatariens et les végétariens par rapport aux mangeurs de viande. Ce qui semble être dû en partie au moins à un indice de masse corporelle plus bas et à des taux plus bas d’hypertension, de cholestérol sanguin élevé, associés au diabète dû à ces régimes.”

Alors, que devons nous manger?

Le Guide Eatwell du NHS met en avant les aliments dont notre corps a besoin, quel que soit le type de régime:

  • Manger au moins cinq portions de fruits et de légumes par jour;

  • Repas bas sur les féculents riches en fibres comme les pommes de terre, le pain, le riz ou les pâtes;

  • N’oubliez pas les protéines - de la viande maigre, du poisson, des fruits de mer, des légumineuses, du tofu ou des noix non salées;

  • Inclure les produits laitiers ou les produits de remplacement;

  • Les aliments riches en matières grasses, en sucres ou en sel doivent être consommés moins souvent et en petite quantité.

Les personnes suivant un régime végétalien ou végétarien doivent donc prendre des précautions particulières afin de consommer suffisamment certains nutriments spécifiques, qu’ils perdent dans leur régime alimentaire, lit-on sur le site de la BBCEn plus de la vitamine B12, qui pourrait manquer chez les végétariens/végétaliens.

Fin août, un appel a été lancé pour leur faire prendre conscience de la nécessité de veiller à consommer suffisamment un autre nutriment, appelé la choline, qui est un nutriment important pour la santé du cerveau. On la retrouve la dans le bœuf, le saumon et les œufs, mais aussi dans le brocoli, les noix et le soja.