NOUVELLES
29/08/2019 17:19 EDT

Réfugiés: le Québec recevra une aide de 250 millions $ du fédéral

Cette aide permettra au gouvernement québécois de «faire face aux coûts extraordinaires encourus par la province en raison de l’afflux de demandeurs d’asile en 2017 et 2018».

THE CANADIAN PRESS/Paul Chiasson
Des demandeurs d'asile font la file pour entrer dans le Stade olympique le vendredi 4 août 2017 près de Montréal, au Québec. 

Le Québec recevra 250 millions $ du gouvernement fédéral pour le compenser pour les coûts liés à l’afflux des demandeurs d’asile sur son territoire dans les deux dernières années.

Selon le gouvernement fédéralqui en a fait l’annonce jeudi après-midi par voie de communiqué de presse, cette aide permettra au gouvernement québécois de «faire face aux coûts extraordinaires encourus par la province en raison de l’afflux de demandeurs d’asile en 2017 et 2018».

Il mentionne que le Québec avait accueilli plus de 90 pour cent de ceux qui avaient franchi la frontière canado-américaine de manière irrégulière, soit en évitant les postes frontaliers, pendant cette période.

Le fédéral n’a pas manqué de vanter les «efforts extraordinaires déployés par le gouvernement du Québec», qui s’est assuré que les réfugiés aient droit à un logement et des services de base «peu après avoir fait l’objet d’un contrôle rigoureux à la frontière».

«L’augmentation au cours des deux dernières années du nombre de migrants irréguliers qui entrent au Canada par le Québec a imposé au gouvernement du Québec des pressions particulières et sans précédent. Nous apprécions sa collaboration pour la gestion de cet enjeu», a fait valoir le ministre Bill Morneau, qui a géré le dossier pendant la convalescence de son collègue Dominic LeBlanc, atteint du cancer.

 À VOIR AUSSI:  Une femme qui a aidé Snowden est arrivée au Canada

Le gouvernement du Québec s’est réjoui, également par voie de communiqué, de la signature de cette entente. Il a été convenu que le fédéral compensera le Québec pour les coûts encourus en 2019, lorsque le nombre de demandeurs d’asile sera connu pour cette année.

«Après plusieurs mois de négociations, nous avons obtenu le remboursement complet de nos dépenses pour les années 2017 et 2018 ainsi que l’engagement du Canada de rembourser les sommes encourues pour 2019. Il s’agit d’une avancée majeure et cela confirme le rôle du Québec en matière d’immigration», a commenté Simon Jolin-Barrette, ministre de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion du Québec.

Les deux ordres de gouvernement poursuivent leurs négociations pour mettre en place un mécanisme de répartition pour permettre que les demandeurs d’asile soient dirigés vers leur province de destination à leur arrivée à la frontière canadienne.