NOUVELLES
14/06/2019 11:27 EDT

Le président des Raptors accusé d'avoir bousculé un policier d'Oakland

Masai Ujiri était peut-être un peu trop pressé de célébrer.

Rick Madonik via Getty Images
Masai Ujiri.

OAKLAND, Calif. — Le bureau du shérif d’Oakland, en Californie, prétend que le président des Raptors de Toronto Masai Ujiri a bousculé un de ses représentants quelques instants après la première conquête du championnat de la NBA de l’histoire de la concession canadienne.

L’incident se serait produit en bordure du terrain à l’Oracle Arena jeudi soir, peu de temps après que les Raptors eurent éliminé les Warriors de Golden State chez eux lors du match no 6 de la série finale de la NBA.

Un porte-parole du bureau du shérif du comté d’Alameda a mentionné que le policier avait demandé à Ujiri de lui montrer son accréditation, tandis que le président des Raptors tentait de rejoindre son équipe sur le terrain pour la cérémonie de remise du trophée.

Le sergent Ray Kelly prétend qu’Ujiri l’aurait poussé, et en conséquence il a riposté en lui mentionnant qu’il ne pouvait se trouver sur le terrain.

Lorsqu’Ujiri l’a de nouveau bousculé, Kelly a indiqué que son bras l’avait atteint à la mâchoire.

Ujiri a éventuellement pu rejoindre l’équipe sur le terrain, mais Kelly a mentionné qu’il prévoit déposer une plainte aux procureurs locaux.

Ni le bureau du procureur du comté d’Alameda, ni l’entreprise qui chapeaute les Raptors (MLSE) n’ont émis de commentaires à ce sujet jusqu’ici.

À voir également: